Chroniques

Le mémorandum du ministère de l’Education nationale relatif à l’annulation de certaines matières, dont l’éducation islamique, dans certain examens a suscité une grande confusion. Le ministère a finalement du faire marche arrière face au tollé provoqué par cette décisions et a limité cette annulation aux examens de contrôle continu.

Ni les adversaires les plus optimistes du PJD, niles plus pessimistes de ses partisans, ne s’attendaient à cette défaite écrasante et humiliante pour le parti, beaucoup s’attendaient, et j’étais l’un d’eux, à ce que le parti régresse de sa première position et occupe tout au plus un deuxième ou un troisième rang, mais personne ne s’attendait à un tel échec, et que le détenteur d 125 sièges aux dernières élections n’obtiendrait que treize sièges, dont neuf sur la liste régionale réservée aux femmes.

À quelques heures des élections législatives et régionales que connaît le Maroc, les partis participants s’empressent de se promouvoir, que ce soit par des promesses alléchantes, admettre les erreurs passées, ou en attaquant le concurrent et en essayant de le discréditer, tout en présentant des programmes qui ne diffèrent que très peu dans leur contenu et leur style de formulation.

Soudain et sans avertissement, le monde s’est réveillé avec la nouvelle du retour des Talibans à la tête de l’Afghanistan, de son entrée à Kaboul, de son occupation du palais présidentiel et de la levée du drapeau du mouvement sans qu’une seule goutte de sang ne soit versée. Le président, qui avait le soutien de la communauté internationale et l’argent des contribuables américains, quittait Kaboul pour Abu Dhabi

Le délai pour fournir les preuves dont se ventaient les célébrissimes journalistes acteurs d’Amnesy International et fibberstories dans cette rocambolesque affaire Pegasus, est expiré…