La revue de presse du lundi 19 juin

La revue de presse du mardi 30 mai
Publié le

Immobilier: Les crédits coûtent moins que prévu, Faut-il s’inquiéter pour les Lions de l’Atlas ?, taxation des YouTubeurs : le fisc en quête de modus operandi…, voici les principaux titres de la presse nationale parue ce lundi 19 juin 2023:

L’Économiste
Immobilier: Les crédits coûtent moins que prévu

Le marché de l’immobilier vit l’inattendu. Avec le resserrement de la politique monétaire et l’emballement des taux obligataires, les professionnels s’attendaient à une augmentation des taux des crédits immobiliers aux particuliers. Mais, désormais, la flambée tant redoutée par les experts (+5%) ne se matérialise pas, indique Afdal.ma, le comparateur en ligne des crédits immobiliers au Maroc.

Le Matin
Faut-il s’inquiéter pour les Lions de l’Atlas ?

Un nul et une défaite, le bilan des Lions de l’Atlas pour ce mois de juin est décevant. Et la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire se profile déjà à l’horizon. Malgré les propos rassurants de Walid Regragui après la défaite, ces deux sorties ratées du mois de juin en disent long sur la suffisance du Onze national à quelques mois de la CAN. En plus du manque de réussite, le Onze national ne dispose pas de remplaçants de haut niveau dans plusieurs postes clés, notamment celui de sentinelle, en milieu central et dans l’axe de la défense, sans oublier le poste de latéral gauche.

L’Opinion
Taxation des YouTubeurs : Le fisc en quête de modus operandi

Depuis des mois, la Direction Générale des Impôts (DGI) s’est mise à scruter activement l’activité des « Youtubeurs », dits créateurs de contenu, qui récoltent des sommes jugées parfois énormes, sans payer pour autant leurs impôts. Le gouvernement a mis fin au doute en annonçant officiellement, par la voix de son porte-parole, sa volonté de taxer cette catégorie d’influenceurs. Le fisc s’est d’ores et déjà lancé en quête de la formule adéquate pour établir un régime d’imposition qui soit efficace et équitable.

Al Bayane
L’Algérie, de nouveau en dehors de la légalité internationale

Face à l’appui massif à la « Déclaration de Rabat sur la Santé des Réfugiés et des Migrants », adoptée mardi, seule la délégation algérienne, isolée, s’est lancée dans une série de manœuvres désespérées pour tenter, en vain, d’extraire la référence à l’enregistrement des réfugiés de la Déclaration, qui rappelle la responsabilité imprescriptible des États hôtes de procéder à un enregistrement et au recensement des réfugiés sur leur territoire, en tant que principe indispensable de protection.

 

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse du lundi 19 juin

S'ABONNER
Partager
S'abonner