Auteur/autrice : Abir El Adnani

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a baissé, en glissement annuel, de 5,5% au troisième trimestre de 2021 et les transactions de 10,1%, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Le repli des prix reflète des baisses de 6,3% pour les actifs résidentiels, de 3,7% pour les terrains et de 9,5% pour les biens à usage professionnel, précisent BAM et ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du 3ème trimestre 2021. La diminution des transactions recouvre un recul de 17,1% pour les…

Lire la suite

A quelques jours de l’Aid El Adha, le bêlement des moutons résonne déjà dans la plupart des villes marocaines. Mais si la majorité des Marocains se pressent pour les derniers préparatifs, certains ne sont pas si impatients que cela d’accueillir cette fête. Végans ou végétariens, ces femmes et hommes racontent comment ils vivent Aid El Adha,un événement durant lequel ils sont  d’avantage pointés du doigt. Témoignages.

Lire la suite

Ces dernières années, plusieurs lois défendant les droits des femmes ont été mises en vigueur, mais ont-elles garanti une vie meilleure aux femmes marocaines? A l’occasion des vingt ans de règne de Mohammed VI, H24Info a contacté Jamila Seyouri, avocate, ex-membre du CNDH et présidente de l’association ADALA pour faire le bilan sur la situation des femmes ces 20 dernières années.

Lire la suite

Ils sont nés il y a une vingtaine d’année et ils n’ont jamais connu Hassan II. A l’occasion des 20 ans de règne du monarque alaouite, H24Info a choisi de donner la parole à six jeunes, âgés de la vingtaine, pour nous dire ce qu’ils pensent de l’évolution du pays. Des avis partagés, émouvants et sincères qui en disent long sur l’évolution du royaume. Florilège.

Lire la suite

Symbole de la ville de Casablanca, le Twin Center, centre commercial au cœur de Maarif et premier gratte-ciel du Maroc, a longtemps été le centre le plus important de la ville blanche. Aujourd’hui, il n’est plus autant visité et son état pose plusieurs questions. Reportage.

Lire la suite

On entend souvent dire que le « Jazz est mort » ou « se meurt », ou bien qu’il n’intéresse qu’une petite niche, une « élite » au goût raffiné et que les chances pour que ce genre de musique intéresse le grand public sont minimes. Pourtant, certains musiciens marocains ont choisi de s’y consacrer.

Lire la suite