La revue de presse du mardi 9 avril

Publié le
La revue de presse du vendredi 24 mai
©H24info

Stress hydrique: des fonds français en renfort, course à la présidence de la première Chambre: le PJD veut rebattre les cartes, le financement de l’habitat participatif atteint des sommets en 2024…, voici les principaux titres de la presse nationale parue ce mardi 9 avril 2024:

L’Économiste
Stress hydrique: des fonds français en renfort 

L’ambassade de France à Rabat lance un appel à projets pour soutenir les initiatives destinées à promouvoir les bonnes pratiques dans le domaine de la gestion des ressources hydriques. Un concours qui coïncide avec la sécheresse qui frappe le Maroc pour la 6e année consécutive. L’objectif étant de soutenir financièrement les efforts entrepris pour sensibiliser au sujet de la rareté de l’eau et de son utilisation responsable. L’ambassade de France apporte sa contribution aux efforts du Royaume pour gérer la rareté de l’eau en finançant plusieurs initiatives axées sur la thématique “Eau et biodiversité”. L’appel à projets cible les consortiums multi-acteurs tels que les associations, les centres de recherche, les établissements d’enseignement supérieur, les écoles et autres institutions publiques qui réaliseront des activités de recherche, de sensibilisation et de prévention, de formation favorisant une prise de conscience des citoyens et l’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement.

Le Matin
Course à la présidence de la première Chambre: le PJD veut rebattre les cartes 

Ce vendredi 12 avril, la Chambre des représentants s’engage dans une session parlementaire cruciale, avec au programme l’élection de son président. Bien que la majorité semble avoir verrouillé le jeu avec la reconduction de Rachid Talbi Alami, la présence d’un candidat du Parti de la justice et du développement (PJD) ajoute une couche d’incertitude. Ce scrutin, marqué également par les tensions au sein de l’opposition et une motion de censure en préparation, pourrait bien dévoiler les lignes de fracture au sein de cette opposition et tester l’unité des forces en présence.

L’Opinion
Le financement de l’habitat participatif atteint des sommets en 2024 

C’est une nouvelle encourageante pour le secteur de l’immobilier au Maroc. En effet, le financement participatif destiné à l’habitat a franchi de nouveaux sommets au cours des premiers mois de l’année 2024. Avec un total de 22 milliards de dirhams injectés dans ce secteur crucial, cette hausse significative représente une augmentation notable par rapport aux 19,3 milliards de dirhams, enregistrés pour la même période en 2023. Cette montée en flèche est attribuée, en grande partie, au lancement du programme de soutien direct au logement par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri. Ce programme novateur a ouvert de nouvelles opportunités pour les citoyens marocains en leur offrant un accès facilité aux produits bancaires participatifs, tels que le système de Mourabaha immobilière.

Libération
Taxis et VTC À couteaux tirés 

Depuis plusieurs années, le secteur des VTC (Voitures de transport avec chauffeur) au Maroc connaît une expansion fulgurante. Cependant, cette croissance galopante des VTC est confrontée à un obstacle majeur et préoccupant: l’absence totale de réglementation. Faute de règles précises, les entreprises de VTC opèrent dans un vide juridique, ce qui laisse place à l’incertitude et à l’instabilité. Les chauffeurs et les passagers se trouvent confrontés à des questions de sécurité et de responsabilité, sans qu’il y ait de normes claires à suivre. De plus, cette absence de réglementation engendre non seulement un climat d’incertitude, mais alimente également une tension palpable entre les chauffeurs VTC et les chauffeurs de taxi. Les incidents sont devenus monnaie courante, illustrant une scène devenue presque habituelle.

Al Akhbar
Le gouvernement tranche sur les revendications de la hausse générale des salaires 

Des sources syndicales affirment que le gouvernement a appelé les centrales syndicales à tenir une 2ème réunion dans le cadre du dialogue social après l’Aid Al Fitr pour examiner les revendications et dossiers des travailleurs en perspective d’annoncer les résultats définitifs de ce dialogue le 25 avril courant. Les mêmes sources relèvent que le gouvernement a arrêté le programme du 2è round de dialogue avec les syndicats. Parmi les points à l’ordre du jour de ce round figurent l’amélioration du revenu, la hausse des salaires des fonctionnaires, l’allègement de la pression fiscale sur les salaires et les pensions de retraite, outre l’examen de la réformes des statuts conjoints entre les ministères pour les administrateurs, les ingénieurs et les techniciens et la loi sur le droit de grève et la réforme du régime de retraites

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse du mardi 9 avril

S'ABONNER
Partager
S'abonner