La revue de presse de ce vendredi 26 janvier

Publié le
La revue de presse de ce samedi 14 avril
© H24info

La stratégie numérique: les grandes orientations fixées ; Hausse des allocations: c’est accordé! ; Aide directe au logement: les premiers chiffres ; Pénurie des magistrats : le ministère de la Justice et le CSPJ conjuguent leurs efforts ; Ahmed Reda Chami : l’émancipation des femmes implique de briser les barrières psychologiques, sociétales et professionnelles ; La commission des investissements approuve 42 projets d’investissement privés pour 7,4 milliards de DH ; Dépôts bancaires: la bonne cuvée 2023 du secteur ; La formation professionnelle, un levier encore sous-exploité ; Découverte paléontologique: petit pas pour Larache, grand pas pour l’Humanité… Voici les dernières informations de la presse nationale de ce vendredi:

L’Economiste

La stratégie numérique: les grandes orientations fixées

Très attendue, la nouvelle stratégie Maroc numérique sera bientôt finalisée. Ghita Mezzour vient d’en présenter les grandes orientations devant le Conseil de gouvernement. Ces axes devront par la suite être soumis à la Commission nationale du développement numérique. La nouvelle feuille de route s’articule autour de deux piliers. Ils portent notamment sur l’accélération de la digitalisation des services publics et du développement des écosystèmes numériques.

Hausse des allocations: c’est accordé! 

Actée par l’accord social du 30 avril 2022, la revalorisation des allocations familiales pour les quatrième, cinquième et sixième enfants dans le secteur privé de 36 à 100 DH serait bientôt appliquée. Le conseil d’administration de la CNSS, qui a tenu une réunion extraordinaire mercredi 24 janvier, a examiné et validé la mesure. Celle-ci coûterait 1,13% du montant des dépenses des prestations familiales estimées en 2023, soit près de 125 millions de DH. Du moins selon l’étude d’impact réalisée par les équipes de la Caisse.

Aide directe au logement: les premiers chiffres

Moins de 4 semaines après le coup d’envoi effectif du programme d’aide directe pour l’accès au logement, les demandes affluent sur la plateforme numérique mise en place à cet effet pour y déposer les dossiers pour bénéficier de cette aide. Les premières indications fournies par Fatim Zahra Mansouri devant la Commission de l’Intérieur de la Chambre des représentants font ressortir l’inscription de 36.128 dossiers depuis le 2 janvier dernier, date du lancement de cette opération. Sur ce total, 80 % des demandes proviennent du Maroc et 20% des Marocains résidents à l’étranger (MRE). La moyenne d’âge des demandeurs se situe autour de 40 ans.

Le Matin

Pénurie des magistrats : le ministère de la Justice et le CSPJ conjuguent leurs efforts

Le ministère de la Justice a transféré depuis le 1er janvier 2024 tous les postes budgétaires relatifs aux nouveaux magistrats au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. L’objectif de cette mesure est de garantir l’indépendance de la gestion des affaires administratives et financières des magistrats depuis leur affectation et tout au long de leur parcours administratif jusqu’à l’atteinte de la limite d’âge. Il convient de souligner que le nombre global des magistrats toutes catégories confondues tourne autour de 4.300.

Ahmed Reda Chami : l’émancipation des femmes implique de briser les barrières psychologiques, sociétales et professionnelles

L’émancipation des femmes implique inévitablement de briser le «plafond de verre», ainsi que l’ensemble des barrières psychologiques, sociétales et professionnelles, a affirmé mercredi le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami. S’exprimant lors d’une rencontre autour des expériences de femmes réussies et inspirantes, initiée en collaboration avec l’association «Mentor’Elles», Chami a expliqué qu’«aucun progrès tangible ne peut être réalisé sans préalablement surmonter les barrières culturelles qui entravent les femmes, étant donné que la construction d’une société moderne et inclusive exige une lutte active contre les stéréotypes».

La commission des investissements approuve 42 projets d’investissement privés pour 7,4 milliards de DH 

Le Chef du gouvernement a présidé, hier à Rabat, la troisième session de la commission nationale des investissements. Lors de cette session, 42 projets d’investissement privés ont été validés. Ces projets permettront la création de 5.900 emplois directs et 10.300 emplois indirects. L’industrie alimentaire accapare 35% des projets approuvés, le tourisme 25%, le traitement des déchets 9% et la logistique 6%. Le reste des projets est réparti entre les secteurs pharmaceutique, aquacole, énergétique, chimique et para-chimique, électronique, automobile et textile. Les créations d’emplois seront principalement concentrées dans l’industrie avec 9.000 postes(56%), suivie du tourisme (13%) et du secteur pharmaceutique (8%). À noter que 60% des projets d’investissement approuvés sont portés par des entreprises marocaines. Les Projets concernent 21 provinces et préfectures dans 9 régions du Royaume.

Les Inscriptions éco 

Dépôts bancaires: la bonne cuvée 2023 du secteur

Pour le secteur bancaire, le millésime 2023 devrait être d’une qualité exceptionnelle, du moins pour la collecte des ressources. Avec 1.155 milliards de dirhams de dépôts clientèle dans leurs coffres à fin novembre dernier, les banques se rapprochent de la barre symbolique des 1.200 milliards de dirhams. Sur l’année, la progression est de 5,35%, soit très largement au-dessus du taux de croissance du PIB, relève le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) dans une note de synthèse.

La formation professionnelle, un levier encore sous-exploité

La formation professionnelle joue un rôle primordial dans le développement des compétences et la réussite des individus sur le marché du travail. Au Maroc, un constat s’impose de plus en plus : la formation traditionnelle, telle qu’elle est pratiquée actuellement ne répond plus aux exigences des entreprises et aux besoins des apprenants. D’où l’importance d’opérer un changement radical pour préparer l’avenir de la formation professionnelle au Maroc et garantir un système éducatif en phase avec les réalités du monde du travail. Interpellé sur ce sujet, le professeur Brahim Belgaid, analyste économique et expert en formation professionnelle, souligne que les décideurs de formation au Maroc doivent accorder bien plus d’importance à l’adaptation de leurs stratégies aux besoins de l’écosystème entrepreneurial. Mettant l’accent sur la nécessité de proposer des axes et des modules de formation en synergie avec la montée en compétences et en compétitivité des acteurs économiques.

L’Opinion

Découverte paléontologique: petit pas pour Larache, grand pas pour l’Humanité

Une découverte retentissante a été récemment dévoilée dans le monde de la paléoanthropologie après la parution d’un article scientifique à propos de traces de pas fossilisées dans la région de Larache. Premières en leur genre en Afrique du Nord et en Méditerranée du Sud, ces traces datent d’au moins 90.000 ans et livrent d’ores et déjà des informations précieuses sur la continuité de la présence humaine dans le territoire marocain. Au-delà des dizaines de millénaires qui nous séparent, les pas des marcheurs de Larache nous racontent l’histoire d’adultes, d’adolescents et d’enfants qui, au moment de leur passage, étaient probablement en train de chercher des ressources marines.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce vendredi 26 janvier

S'ABONNER
Partager
S'abonner