La revue de presse du vendredi 5 janvier

Publié le
La revue de presse de ce lundi 27 mai
©H24info

Tourisme interne: un marché sans offre compatible, statut unifié de l’enseignement : voici les trois points encore à régler, braconnage des reptiles: un trafic qui met la biodiversité du Maroc en péril…, voici les principaux titres de la presse nationale parue ce vendredi 5 janvier 2024:

L’Économiste
Tourisme interne: un marché sans offre compatible 

Le tourisme interne représente 30% des nuitées dans les établissements hôteliers touristiques classés au niveau national. Pour cette catégorie de touristes, le taux annuel de croissance dépasse, sur la décennie 2010-2020, celui des nuitées des touristes étrangers. Qu’on le veuille ou non, le tourisme national est devenu un marché à part entière. Selon nos sources à la CNT, «le tourisme interne est un marché national fort qui a encore du potentiel de croissance et qui mérite une véritable stratégie avec des incitations et des leviers de dynamisation». Ce qui passe par le développement d’une offre dédiée, le réaménagement des calendriers des vacances scolaires, une saisonnalité appropriée, un maillage territorial, l’accessibilité et la diversité, des packages incitatifs…

Le Matin
Statut unifié de l’enseignement : voici les trois points encore à régler avant un accord final 

Dernière ligne droite avant l’adoption du nouveau décret relatif au statut unifié des fonctionnaires du secteur de l’éducation. Après plusieurs réunions marathon, le texte est quasiment prêt. Trois points seulement, faisant encore l’objet de désaccord, seront examinés aujourd’hui par la commission tripartite et les cinq syndicats les plus représentatifs, avant le transfert du texte définitif dans le courant de la semaine prochaine au secrétariat général du gouvernement pour validation. Les trois points en question portent sur la promotion et l’évaluation. Si les deux parties arrivent à accorder leurs violons, le nouveau statut unifié pourrait voir le jour et mettre fin ainsi à des mois de négociations ardues.

L’Opinion
Braconnage des reptiles: un trafic qui met la biodiversité du Maroc en péril 

Si le commerce illégal de la faune sauvage alimentait, il y a quelques années encore, les échoppes d’herboristes douteux et les sacs de montreurs d’animaux à la petite semaine, le récent coup de filet des autorités à l’aéroport de Marrakech-Ménara démontre l’impératif de prendre en considération la demande transfrontalière croissance de certaines espèces sauvages et endémiques. Des centaines de reptiles du Maroc ont ainsi été saisis de justesse alors qu’ils étaient destinés à alimenter des échoppes asiatiques, tout aussi douteuses, mais également les vivariums de terrariophiles passionnés par l’élevage de reptiles et d’arachnides exotiques, très rares de préférence. « Le trafic des espèces sauvages au Maroc a évolué durant ces dernières décennies. Avant, la demande était principalement locale avec des animaux utilisés dans la médecine traditionnelle, les pratiques de sorcellerie ou encore dans les spectacles. Actuellement, à cette demande locale, s’est ajoutée une demande internationale qui provient de pays étrangers », remarque Pr Abdellah Bouazza, herpétologiste.

Al Bayane
PLF-2024: la Confédération marocaine des TPE-PME alarme sur la situation des petites entreprises 

Pour la Confédération marocaine des TPE-PME, le projet de loi des finances (PLF) pour 2024 ne contient aucune mesure d’accompagnement pour les Très Petites Entreprises et Petites & Moyennes Entreprises marocaines. Un communiqué de la Confédération indique que dans une dichotomie flagrante, les grandes entreprises bénéficient d’allégements fiscaux et d’avantages financiers. Plus de 292 mesures ont été annoncées en leur faveur, creusant l’écart entre les grandes structures et les TPE-PME. Ajoutant que les programmes Forsa et Intelaka, reconnus pour leur efficacité, se retrouvent négligés. Ces initiatives ont prouvé leur capacité à générer de l’emploi à moindre coût comparé aux mégaprojets privilégiés par le gouvernement. Le communiqué ajoute que la crise des TPE- PME est exacerbée par la croissance du secteur informel.

Libération
2024 n’annonce rien de bon pour les prix des carburants 

Selon plusieurs analystes, il n’y a aucune baisse de prix des carburants à l’horizon puisque «l’année 2024 pourrait voir la consommation mondiale de brut battre des records, ce qui contribue, avec le plafonnement de la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), à maintenir des cours élevés (autour de 80 dollars le baril)». Et qu’en est-il de l’impact de cette situation au Maroc ? Certains experts considèrent que le vrai problème des prix des carburants réside dans les structures des prix au Maroc et non pas dans le contexte international, sans oublier les pratiques anticoncurrentielles. Selon eux, il n’y a pas une corrélation étroite entre le marché international et le contexte national comme en attestent certaines hausses qui restent ambiguës au vu du contexte mondial. D’autant qu’il n’y a pas de contrôle des conditions d’un fonctionnement équilibré et transparent des marchés.

Al Massae
Inzegane: un policier contraint d’user de son arme de service pour interpeller un mineur ayant menacé la sécurité des citoyens et des policiers 

Un officier de police relevant du district de sûreté d’Inzegane a été contraint d’user de son arme de service lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller un mineur, en forte état d’impulsivité et d’ébriété, menaçant à l’aide d’une arme blanche, la sécurité des citoyens et exposant l’un des éléments de police à une agression dangereuse. Une patrouille de la police était intervenue pour interpeller le suspect, qui était en état d’ébriété avancée et en possession d’une arme blanche de grande taille, en semant le chaos et mettant en péril la sécurité des citoyens au niveau de la place « Dcheira » à Inzegane, souligne une source sécuritaire, notant que le mis en cause a agressé physiquement l’un des éléments de police à l’aide d’une arme blanche.

 

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse du vendredi 5 janvier

S'ABONNER
Partager
S'abonner