Vidéo. Elevage d'escargots, rencontre avec un héliciculteur marocain

à 11:49
Credits: Ayoub Ouajib

La production d'escargots vaut de l'or. Au Maroc, plusieurs agriculteurs s'intéressent à ce domaine et produisent des variétés d'escargots destinées majoritairement à l'export. C'est le cas de Mehdi Fellahi, héliciculteur marocain, qui gère plusieurs fermes dont une est spécialisée dans la bave. Reportage.

Tout au long du reportage, Mehdi Fellahi ne manque pas de nous rappeler à quel point l'héliciculture est un domaine au fort potentiel. "En Europe, on ne vous aurait pas autorisé à voir le processus de production des escargots. C'est comme si l'on vous confiait le secret du Cola", plaisante-t-il.

En effet, les restaurants de luxe européens se disputent les "Hélix Aspersa" et les "Hélix Aspersa Maxima". Et, autres produit dérivés qui valent leur pesant d'or, le caviar d'escargots vendu en moyenne à 2000 euros le kg ou encore la bave d'escargot, vendu en moyenne à 2000 euros le litre, et utilisé pour la conception de produits cosmétiques. "Et ça rapporte énormément. Puisque un escargot qui se reproduit pond 140 œufs. Et comme l'escargot est hermaphrodite, le "mâle" et la "femelle" pondent tous les deux et ça fait donc deux fois plus de naissants escargots".

 

Lire aussi: L’immense succès des escargots marocains en Espagne

 

Toutefois, Mehdi Fellahi estime que la production d'escargot requiert un grand niveau de technicité chez les producteurs parce que le risque de mortalité de ces derniers est élevé. "J'ai suivi plusieurs formations et travaillé plusieurs années en Europe avant de cerner la technique. Les investisseurs et les producteurs doivent avoir un bagage et être formés sinon ils perdront plus qu'ils ne gagneront à investir ou à produire".

 

Lire aussi: Agriculture. Plus de 15,8 MMDH consacrés aux investissements en 2019

 

Mehdi Fellahi exporte la grande majorité de sa production en Espagne et en Italie. "La production d'escargots au Maroc représente plusieurs avantages. Grâce au climat la production d'escargots se fait deux fois la même année contre une seule fois en Europe. Les conditions climatiques jouent également un rôle dans la qualité de la chair et de la coquille", explique-t-il.

Pour rappel, La production nationale d’escargots est estimée à 15.000 tonnes par an, dont 85% est destiné à l'export. Un accord de partenariat entre l'Italie et le Maroc a par ailleurs été signé le 25 janvier à Marrakech. Il vise la création de projets d’élevage ainsi que d'un centre de recherche et de formation hélicicole à Marrakech pouvant bénéficier de l’expertise italienne dans cette filière.