Bouachrine ramené de force au tribunal, sa défense porte plainte contre le parquet

à 12:35
Crédit: DR.

Après sa décision de refuser de se présenter devant le tribunal, le parquet a ordonné de ramener par la force Taoufiq Bouachrine. Une décision qui n’est pas du goût de la défense du directeur de publication.

 Lors de la séance du procès Bouachrine, tenue lundi 8 octobre au tribunal de Casablanca, le directeur de publication a demandé au président de la cour de lui permettre de ne pas assister au procès le temps que les avocats des plaignantes et la partie civile terminent leurs plaidoiries. Une requête refusée par le juge malgré les contestations de la défense de Bouachrine.

Ceci n’a pas empêché le directeur de publication à poursuivre sa démarche en refusant de se présenter à la salle d’audience, ce mercredi 10 octobre. Devant cet état de fait, le juge Ali Terchi a demandé aux policiers du tribunal de le ramener de force, suite à la demande du parquet et de la défense des plaignantes.

Lire aussi : Vives tensions au procès de Taoufik Bouachrine

Aussitôt la décision appliquée, la défense de Taoufiq Bouachrine a informé le président qu’elle allait porter plainte contre le parquet devant la Cour de cassation. Elle estime que le parquet «maltraite son client et qu’elle ne le protège pas des offenses et des insultes que profèrent les avocats des plaignantes». Le procès a été reporté à ce vendredi après-midi.

Rappelons que ce lundi, les services de la police judiciaire de Casablanca ont entendu l’épouse de Taoufiq Bouachrine qui est accusé de viol et de traite humaine. Elle aurait essayé d’introduire illégalement des téléphones portables pour son mari en prison.