L’épouse de Bouachrine convoquée par la police

8995
Credits: DR

Les services de la police judiciaire de Casablanca ont entendu l’épouse de Taoufiq Bouachrine qui est accusé de viol et de traite humaine. Elle aurait essayé d’introduire illégalement des téléphones portables pour son mari en prison.
Convoquée par la police judiciaire de Casablanca, l’épouse de Taoufiq Bouachrine, directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum accusé de viol et de traite humaine, a décidé hier de garder le silence et a refusé tout commentaire lors de son audition.
Les policiers reprochent à Asmae El Moussaoui d’avoir essayé d’introduire des téléphones portables à son mari, incarcéré à la prison d’Ain El Borja. Selon des sources concordantes, elle aurait essayé de corrompre les agents de la DGAPR afin que son mari puisse récupérer un téléphone. Selon le360.ma, les soupçons de la police judiciaire se basent sur les déclarations d’un des proches du directeur de publication.
Hier, El Moussaoui a confié dans une interview accordée à nos confrères de Goud subir beaucoup de pression parce qu’elle s’est rangée du côté de son mari.
Rappelons que Taoufiq Bouachrine avait refusé d’assister aux plaidoiries des avocats des parties civiles lors de son procès et a demandé au juge de pouvoir s’absenter jusqu’à la fin des plaidoiries des avocats des plaignantes. Une requête refusée par le président qui a ordonné d’utiliser la force publique pour l’amener devant la Cour. Chose faite lors de la séance du lundi 8 septembre, dédiée aux plaidoiries de la défense des plaignantes.