Vidéo. Boussaïd réagit à l’appel au boycott de certaines marques marocaines

Mohamed Boussaïd. Crédit: DR.

Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd, a réagit ce mardi, au Parlement à la campagne de boycott visant trois marques marocaines.
 «Nous devons encourager l’entreprise, les produits marocains, pas comme ce que font certains étourdis qui appellent à boycotter des entreprises marocaines qui pourtant sont structurées, emploient des citoyens et paient leurs impôts». Cette déclaration a été faite ce mardi par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd, répondant à une question orale à la Chambre des conseillers ce mardi.
https://www.youtube.com/watch?v=_hWen-RHC8o
La sortie du ministre rniste intervient au moment où une campagne de boycott sévit depuis plusieurs jours sur le web et vise trois marques leaders marocaines: Afriquia, Centrale Danone et l’eau minérale Sidi Ali.
Lire aussi: Un mystérieux appel au boycott de marques marocaines inonde la Toile
Le terme «étourdis» utilisé par le ministre de l’Economie n’a pas laissé indifférent et a suscité une vague de critiques sur les réseaux sociaux, dont certaines ont émané de personnalités politiques de premier plan, dont la vice-président pjdiste de la Chambre des représentants Amina Maelainine.
Sur sa page Facebook, Amina Maelainine, fidèle de l’ancien chef du gouvernement d’Abdelilah Benirane, a qualifié le terme utilisé par Boussaïd d’ «inacceptable» et «inapproprié».