Ramadan: une collégienne battue par le chauffeur du bus scolaire pour avoir mangé

DR.

Une jeune fille de 14 ans, élève dans un collège de la commune de Majaâra, dans la province de Ouazzane a été agressée, vendredi dernier, par le chauffeur d’un bus scolaire pour avoir mangé en plein jour pendant ramadan.

Selon un communiqué de la Ligue marocaine des droits de l’Homme, une collégienne originaire de Ouazzane a été battue, insultée et humiliée, vendredi dernier, par le chauffeur d’un bus scolaire pour avoir mangé en plein jour pendant ramadan. Le chauffeur a également propagé des rumeurs selon laquelle la collégienne serait « athée ». Cette dernière en a été très affectée surtout que plusieurs professeurs et camarades de classe l’ont mis à l’écart à la suite de ces accusations.

La famille de la victime a quant à elle précisé que la collégienne avait ses menstruations et ne devait donc pas jeûner. La collégienne a finalement déposé plainte auprès de la gendarmerie royale de la commune Majaâra et une enquête a été ouverte pour connaître les détails de cette affaire.

 

Lire aussi: Guelmim: un couple arrêté pour s’être embrassé en plein ramadan

 

Dans le même registre, une autre affaire qui a choqué la Toile a eu lieu dans une école privée, hier lundi 20 mai à Casablanca. La victime est une élève en 3e année du primaire, placée par son surveillant général dans la cour, sous une chaleur accablante, pour la punir d’avoir porté un « pantacourt », un pantalon qui selon les déclarations de la direction de l’école ne « correspond pas au type de vêtements autorisés au sein de l’école ».

 

La direction de l’école a d’ailleurs été indifférente aux réprimandes de la mère, choquée de la sévérité de la punition accordée à sa fillette. « C’est une procédure pour donner l’exemple aux autres élèves. Le surveillant général n’a fait qu’exécuter nos ordres », lui aurait déclaré la direction de l’école, sans sourciller.