PPS: pas de troisième mandat pour Nabil Benabdallah

773

Le secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) Nabil Benabdallah, a annoncé ce dimanche qu’il ne va pas entamer un troisième mandat à la tête du parti.

Le débat sur le troisième mandat de Benkirane qui a eu lieu au PJD avant son dernier Congrès national, ne s’invite pas chez les camarades du PPS.  Lors d’une réunion de la commission centrale de l’ancien parti communiste marocain tenue dimanche à Rabat, le patron de la formation du livre, Nabil Benabdellah a affirmé qu’il ne va pas se représenter pour un nouveau mandat à la tête du PPS.

« Nous n’avons pas de débat sur le 3e mandat, et on ne peut pas revoir les statuts du parti dans ce sens (…) il est permis de revoir toutes les dispositions du règlement interne sauf un amendement pour le prolongement à un 3e mandat » a déclaré le chef de file du PPS, à six mois du Congrès national du parti.

À l’instar du parti de la lampe, le règlement interne du PPS prévoit la limitation des mandats du secrétaire général à deux quinquennats. Au PJD, certaines voix tentaient de changer les dispositions du règlement interne pour maintenir Abdelilah Benkirane à la tête du parti islamiste pour un 3e mandat, avant que le Conseil national (parlement du parti) ne vote contre l’amendement.

La sortie de Nabil Benabdallah survient deux mois après son limogeage du ministère de l’Habitat par le roi Mohammed VI, suite au rapport de la Cour des comptes attestant des retards d’exécution dans le projet d’Al Hoceima Manarat Al Moutawassit, lancé par le roi en 2015. Un autre leader du PPS a été touché par « le séisme politique » , il s’agit du ministre de la Santé, Houcine El Ouardi.