Le Parlement du PJD vote contre un 3e mandat de Benkirane

5612

Le Conseil national du PJD qui s’est tenu les 25 et 26 novembre à Salé, a voté contre l’amendement de l’article 16 du statut interne du parti. Ainsi Benkirane ne pourra plus briguer un 3e mandat à la tête du secrétariat général du parti.

Est-ce la fin de carrière politique d’Abdelilah Benkirane? C’est peut-être l’un des moments politiques forts de l’année 2017: le Conseil national (Parlement) du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a voté ce 26 novembre contre l’amendement de l’article 16 du statut du parti. Un vote qui confirme ainsi la limitation des mandats du secrétaire général.

Sur 231 électeurs, 101 membres de Conseil national ont voté pour l’amendement et 126 contre. Abdelilah Benkirane terminera donc son deuxième et dernier mandat à la tête du parti à partir du prochain congrès du PJD prévu le 9 et 10 décembre prochains.

Le vote pour un troisième mandat de Abdelilah Benkirane faisait face à une grande opposition de la part du « courant des ministres » mené par Aziz Rebbah et Mustapha Ramid. Certains cadres du Mouvement de l’unicité et la réforme (MUR), bras idéologique du PJD, notamment Ahmed Raissouni et Mohamed El Hamdaoui s’opposaient également au maintien de Benkirane à la tête du parti.