Melilia: jets de pierres et bousculades au point de passage Barillo Chino

284
Crédit DR

Selon l’agence espagnole Efe, des jets de pierre ont été envoyés depuis le Maroc en direction du côté espagnol de la frontière, au niveau du point de passage Barillo Chino. Objectif: protester contre la réduction du nombre d’heures réservées au transit des marchandises par les «Porteurs», autorisés désormais à travailler entre 7 heures et 13h30.
L’agence espagnole rapporte que les jets de pierres dont les auteurs n’ont pas été identifiés, ont commencé hier à 15h, ce qui coïncide avec l’heure du transit des autres usagers de ce point de passage, notamment les Marocains non commerçants et les habitants de Melilla.
En raison de ces jets de pierres, le Barillo Chino est resté fermé toute la journée. Une situation devenue récurrente, puisqu’il y a une semaine, le point de passage Ferkhana, deuxième plus important entre le préside occupé et le Maroc, a été verrouillé pour les mêmes raisons sans que les autorités marocaines n’interviennent pour mettre fin a ces faits, rapporte Efe
Ce point de passage du Barillo Chino a également été fermé momentanément du côté marocain en raison de bousculades provoquées par les «porteurs». Il a fallu l’intervention des autorités marocaine pour remettre de l’ordre, a indiqué le président de l’enclave de Melilla, Juan José Imbroda.