Maroc/Israël: David Govrin annonce l’ouverture de bureaux de liaison après la Pâque juive

1972
David Govrin, chargé d'affaires du bureau de liaison israélien au Maroc. DR

L’ouverture des bureaux de liaison au Maroc et en Israël des pays respectifs est pour bientôt. David Govrin, représentant de l’Etat hébreu au Maroc, a annoncé que cet événement coïnciderait avec la fin de la Pâque juive (Pessah), célébrée cette année du 27 mars au 4 avril.

Plus que quelques semaines avant l’ouverture officielle par le Maroc et Israël de leurs bureaux de liaison respectifs à Tel Aviv et à Rabat. C’est ce qu’a annoncé vendredi, David Govrin, chargé d’affaires du bureau de liaison israélien au Maroc, au cours d’un entretien accordé au site en ligne Hespress. Cette inauguration aura lieu immédiatement après Pessah (Pâque juive), a-t-il précisé, célébrée cette année du 27 mars au 4 avril.

Govrin a également annoncé la visite prochaine d’une délégation israélienne officielle au Maroc afin de finaliser le lancement de la liaison aérienne entre le royaume et l’Etat hébreu, retardé par la crise sanitaire. Dans ce sens, le diplomate avait déclaré à nos confrères de 2m.ma le 7 mars dernier que les vols entre les deux pays débuteront dans un mois, soit début avril.

Dans cet entretien, Govrin a aussi évoqué la reconnaissance américaine de la souveraineté du royaume sur son Sahara et ses provinces du sud. Il a affirmé que la nouvelle administration Biden ne reviendrait pas sur la décision de l’ancien président Donald Trump. Des investisseurs israéliens sont d’ailleurs liés à des hommes d’affaires et entreprises privées de la région, a-t-il ajouté.

Pour rappel, Israël a annoncé en décembre dernier la réouverture d’une mission diplomatique au Maroc, avec l’arrivée de son chef, David Govrin, à Rabat, 20 ans après la fermeture de sa représentation, les deux pays ayant normalisé leurs relations.

«David Govrin et son équipe vont travailler à poursuivre les relations bilatérales dans tous les domaines, y compris dans tout ce qui est lié au dialogue politique, au tourisme, à l’économie et aux liens culturels», avait exprimé un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères.