Maelainine répond à Ramid : «Mon voile n’est pas une affaire partisane»

42

La députée du PJD, Maelainine Amina a répondu à Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’homme au sujet de ses photos prises à Paris. Selon elle, son voile n’est pas une question qui relève du parti.

Un jour après la sortie du ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid au sujet de l’affaire de la parlementaire Amina Maelainine, celle-ci lui a répondu dans une longue publication sur Facebook. Ramid avait laissé entendre que le parti de la justice et du Développement devrait envisager des sanctions contre la parlementaire pour manquement au règlement et à la ligne du parti.

Pour sa part, la députée Pjidiste a estimé porter le voile ou l’abandonner est une affaire personnelle. «Cela ne regarde aucunement le parti», a-t-elle écrit défiant toute décision disciplinaire du parti.

Amina Maelainine a aussi rétorqué aux propos de Ramid, qui considère que les électeurs avaient voté pour elle lors de l’élection du 7 octobre, car elle portait le voile et n’a pas le droit de l’abandonner.

«23.000 électeurs ont voté pour la liste qui représente un grand parti. Ils ont cru et adhéré à son programme et sa politique. J’ai participé à la campagne aux côtés des autres militants du parti à Hay Hassani. Les électeurs m’ont bien accueilli et ne se sont jamais soucié de mon voile car ils savent que c’est un choix personnel», a-t-elle déclaré.

Lire aussi: Vidéo. Affaire Maelainine: le PJD est victime d’«une machination politique», assure Benkirane

Rappelons que Mustapha Ramid a attaqué sa camarade du parti en déclarant: «Si les photos prises sont bien celles de Maelainine, je considère qu’elle a commis une erreur. Elle ne devait pas enlever son voile en dehors du pays, car une femme voilée garde son hijab sur l’ensemble du globe», le tout promettant des sanctions du parti contre la députée.