Vidéo. Affaire Maelainine: le PJD est victime d’«une machination politique», assure Benkirane

à 12:30
Capture d'écran. DR.

L’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a ouvertement réagi ce samedi à la polémique relative aux photos d’Amina Maelainine dévoilée.

Les travaux du Conseil national du PJD ont démarré ce samedi à Salé. Mais l’ombre de la polémique suscitée par la divulgation de photos de la dirigeante du parti, Amina Maelainine, sans voile, plane au-dessous de la salle omnisports Moulay Rachid où s’est ouverte ce matin la séance inaugurale.

Lire aussi: Affaire Maelainine: le conseil «surprenant» de Benkirane à la députée

Arrivé en retard à ce rendez-vous, l’ex-patron du parti et ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a rapidement été assailli par les micros des journalistes.

«Est-ce qu’il s’agit d’une violation de la religion? De la loi marocaine? Des lois du parti?», a-t-il faussement interrogé au sujet de la divulgation des photos de la député islamiste.

«Vous voyez donc bien qu’au final, il ne s’agit que d’une affaire personnelle. Nos frères ne lui reprochent pas cela (d’avoir ôté le voile, ndlr). Ce que peut-être, ils lui reprochent, c’est le manque de clarté», a par la suite ajouté Benkirane, en allusion aux premières déclarations de Maelainine niant la véracité des photos.

Lire aussi: Affaire Maelainine: la réaction du PJD

L’ancien patron du parti a par la suite accusé certains avocats d’avoir été derrière cette polémique. Selon lui, le PJD serait victime d’une «machination politique».