L’Andalousie demande l’annulation de l’opération de transit des MRE

5347
DR.

Retardée dans un premier, l’opération de transit qui permet à des millions de Marocains résidents à l’étranger de se rendre au Maroc pourrait être annulée. La demande a été faite par le gouvernement andalou, alors qu’elle est encore en discussion entre Rabat et Madrid.

Le président du gouvernement andalou Juanma Moreno a plaidé auprès de Madrid pour l’annulation de l’opération de transit, organisée chaque année à partir du 15 juin, indique la chaîne espagnole La Sexta.

Le motif exposé par l’exécutif local est «l’impossibilité de maintenir la distance de sécurité», durant cette opération au profit de quelque trois millions de marocains résidents à l’étranger. De plus, si l’Espagne s’apprête à rouvrir ses frontières le 1er juillet, le Maroc n’a toujours pas avancé une date précise, souligne la même source.

 

Lire aussi: Maroc-Espagne: l’opération transit ne débutera pas en juin

 

De son côté la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a déclaré que les discussions se poursuivent. «Nous travaillons avec tous les pays concernés pour être prêts dans le cas où cette opération aurait lieu. Je comprends la dimension transfrontalière, mais je comprends aussi que COVID-19 ne connaît pas de frontières», a-t-elle insisté.

Pour rappel, le ministère espagnol de l’intérieur, Fernando Grande-Marlaska avait annoncé le mardi 26 mai, que l’opération de transit n’allait pas débuter le 15 juin. Ce retard s’explique par le fait que «les garanties sanitaires désormais fondamentales dans la lutte contre le coronavirus ne peuvent pas être garanties ce mois-ci», avait admis le ministre.