La revue de presse hebdomadaire de ce samedi 17 octobre

2048
DR.

Le roi préside un Conseil des ministres, les prêts à la consommation en nette diminution, les nouvelles générations de gares de péages d’ADM…Voici les principaux titres développés par la presse nationale hebdomadaire. 

Telquel
Le roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres

Le roi Mohammed VI a présidé, mercredi au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres, consacré à l’examen des orientations générales du projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2021 et l’adoption de nombre de projets de textes juridiques et d’accord internationaux, indique un communiqué du porte-parole du Palais Royal, M. Abdelhak El Mrini. Au début des travaux du Conseil, Sa Majesté le Roi s’est informé auprès du ministre de la Santé au sujet de l’avancement du vaccin contre Covid-19 en cours de développement par la Chine, en ce qui concerne le Maroc. Par la suite et conformément aux dispositions de l’article 49 de la Constitution, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration a présenté un exposé sur les orientations générales du projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2021.

La Vie Éco
Fonds Mohammed VI pour l’Investissement: Bras financier de la relance

Le Fonds d’investissement stratégique est l’un des principaux leviers de relance économique au Maroc, pour limiter les effets de la crise sanitaire. Dans son ossature globale, le plan de relance économique repose sur ce Fonds d’investissement stratégique désormais appelé ‘Fonds Mohammed VI pour l’In vestissement ». Doté de 15 milliards de DH, il est appelé à jouer un rôle de premier plan dans la promotion de l’investissement et le relèvement des capacités de l’économie nationale. Dans le détail opérationnel, le Fonds Mohammed VI interviendra pour doter les secteurs productifs du soutien nécessaire et pour financer et accompagner les grands projets envisagés, dans le cadre de partenarats public-privé. Pour ce faire, il sera doté de la personnalité morale et des structures managériales adéquates, de manière à ce que in fine, il s’impose comme un modèle de bonne gouvernance, d’efficience et de transparence.

Challenge
ADM déploie une nouvelle génération de gares de péage

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) poursuit ses efforts visant la fluidification du trafic autoroutier sur tout le territoire national. C’est dans ce sens que ADM vient de déployer une nouvelle génération de gares de péage, dotée d’un nouveau système de péage au niveau de l’autoroute Casablanca – Berrechid. Selon le top management, l’objectif principal de ce projet est d’offrir une expérience de voyage plus fluide et sécurisée aux usagers des axes autoroutiers reliant Casablanca, Marrakech, Agadir et Béni Mellal, de sorte à ce que le voyage entre la ville de départ et la ville destination se fasse désormais sans arrêt. C’est également un projet qui s’inscrit dans le cadre de la refonte du système de péage entre Casablanca et Berrechid en passant au système de péage fermé au lieu du système de péage ouvert actuel. Soulignons d’ailleurs que l’autoroute Casablanca- Berrechid constitue le premier tronçon de l’autoroute Casablanca – Agadir, et Casablanca – Béni Mellal, et constitue donc un point de transit pour tout le flux nord-sud du Maroc. Ce tronçon relie également la capitale économique à l’aéroport international Mohammed V.

Finances News Hebdo
Crédit à la consommation: le confinement est passé par là

Depuis le début de la crise sanitaire, les banques et les sociétés de financement font face à une marée de demandes de reports d’échéances de crédits de la part de leurs clients. Parallèlement, le flux de production des nouveaux prêts à la consommation a sensiblement reculé. Une première depuis la dernière crise financière 2008. La bonne tenue de la production des prêts bancaires cette année cache derrière elle quelques disparités. Les prêts à la consommation, véritable pouls de l’activité économique et de l’investissement des ménages en particulier, ont nettement diminué durant cette période de crise. « On constate, via notre réseau, une baisse significative des demandes de prêts pour l’achat d’appareils électroménagers et de meubles et, dans une moindre mesure, pour l’acquisition de voitures. Plus encore, le financement des dépenses de loisirs (voyages, fêtes, etc…) et de consommation courante est au point mort à cause de la crise », explique un banquier.

Maroc-Hebdo
Nouvelle consécration pour Abdellatif Jouahri

Consécration pour Abdellatif Jouahri. Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM) a maintenu sa position, pour la quatrième année consécutive, dans le top 10 des meilleurs banquiers centraux, selon le dernier classement du magazine américain Global Finance. M. Jouahri a obtenu la note la plus prestigieuse « A », attribuée par le magazine new-yorkais dans son rapport intitulé « Central Banker Report Cards 2020 », a indiqué BAM dans un communiqué. Le « Central Banker Report Cards », publié annuellement par Global Finance depuis 1994, classe les gouverneurs des banques centrales de plus de 90 pays clés en plus de l’Union européenne, la Banque centrale des Caraïbes orientales, la Banque des États d’Afrique centrale et la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest, a précisé le communiqué. « Même en périodes favorables, les banquiers centraux sont confrontés à une panoplie de défis. Aujourd’hui, avec la crise sanitaire universelle, les banquiers centraux sont confrontés à des contraintes inédites d’ordres politique et opérationnel », a déclaré Joseph Giarraputo, éditeur et directeur de rédaction à Global Finance, cité par le communiqué.

La Nouvelle Tribune
Akhannouch dresse le bilan des activités agricoles

La valeur des exportations des produits alimentaires agricoles a totalisé 39,5 milliards de dirhams (MMDH) pour la campagne agricole 2019-2020, soit une hausse de 8% par rapport à l’année 2018, a souligné lundi à Rabat, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch. En réponse à une question centrale sur « les préparatifs pour faire réussir la saison agricole actuelle à la lumière de la propagation de la pandémie de la Covid-19 », à la Chambre des représentants, M. Akhannouch a indiqué que grâce à la poursuite de l’activité agricole tout au long de la chaine de valeur, la valeur des exportations des produits alimentaires agricoles, hors produits de pêche, s’est élevée à 39,5 MMDH au cours de la saison 2019-2020, soit une hausse de 8% par rapport à 2018 et de 130% par rapport à l’année 2010. Et de noter que la poursuite de l’activité agricole dans les différentes unités de conditionnement et de transformation a permis de préserver l’activité d’exportation, qui a réalisé des résultats positifs à l’aune de ces circonstances exceptionnelles actuelles.

L’observateur du Maroc et d’Afrique
La DGSN ne badine pas avec les règles sanitaires

Les règles sont faites pour être appliquées. Quand ce n’est pas le cas, les policiers interviennent. Ils le font sans être aidés par le ministère de l’Intérieur et ses collectivités locales. Appliquant, avec rigueur et discipline, les lois en vigueur sur le non-respect des règles sanitaires, les policiers sont débordés. Le contrôle des sorties et entrées des villes concernées par des mesures restrictives des déplacement relèvent de leur seule responsabilité et ils l’assument avec tact et professionnalisme. Mais on les voit aussi à l’intérieur même des quartiers effectuer un harassant travail de proximité que les agents d’autorité, relevant du département de l’intérieur, et avec eux les élus locaux, sont censés faire.