La revue de presse du vendredi 9 avril

Le Maroc remboursera 2 milliards de dollars au FMI; Pas de reprise de l’emploi; les répercussions désastreuses du couvre-feu de ramadan… Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi:

Aujourd’hui le Maroc

FMI: un nouveau remboursement en vue.

Le Maroc peut décider le remboursement d’une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars pour trois principales raisons. La première est que le pays dispose aujourd’hui d’un matelas de devise assez confortable et n’est donc plus obligé de payer des droits en conservant le reste de la LPL beaucoup plus longtemps. La seconde est liée au projet du Maroc concernant une nouvelle sortie sur le marché international. Un remboursement anticipé lancera un signal fort sur la stabilité financière du pays à destination des investisseurs étrangers. La troisième raison concerne la possibilité pour le Royaume de renégocier un nouvel instrument financier avec le FMI.

Le Matin

La CGEM et le CCME mobilisent les entrepreneurs marocains à l’étranger.

La CGEM, à travers sa 13e région Marocains entrepreneurs et hauts potentiels du monde (MeM by CGEM), et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) ont signé une convention-cadre de coopération visant à promouvoir la participation des Marocains du monde au développement économique du Royaume. Cette collaboration a pour objectif de travailler de manière étroite pour mobiliser les compétences et les entrepreneurs marocains à l’étranger pour investir au Maroc, contribuer au développement économique de leur pays. Il s’agit également de l’identification et le management de profils de Marocains du monde.

L’Economiste

Emploi: pas de reprise spectaculaire.

Les jeunes, les femmes, les personnes sous-qualifiées… Pour ne pas être évincées du marché du travail, ces catégories vulnérables ont besoin de mesures ciblées. Pour le Centre marocain de conjoncture, le redémarrage du processus productif s’effectuera d’une manière sélective, en fonction des potentialités de chaque secteur, de la taille et de l’ancrage de l’entreprise ainsi que de l’état de santé des pays partenaires. Des mesures dédiées aux entreprises à faible potentiel sont également nécessaires.

Al Bayane

Le FMI prévoit une croissance de 4,5% de l’économie marocaine en 2021.

L’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance de 4,5% en 2021, selon les nouvelles projections du Fonds monétaire international (FMI). Dans son dernier rapport semestriel sur les Perspectives de l’économie mondiale publié mardi, le FMI anticipe une croissance de 3,9% pour 2022. Cette prévision de reprise de 2021 demeure inférieure à celle de 5,2% annoncée par le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration lors du dernier Comité de veille économique du 02 avril 2021, et celle de 5,3% annoncée par le Gouverneur de Bank Al-Maghrib lors du dernier conseil de cette institution le 23 mars 2021.

Al Ahdath Al Maghribia

Parlementaire: le couvre-feu du Ramadan aura des répercussions économiques et sociales désastreuses.

La parlementaire PAM, Ibtisam Azzaoui, a interpellé le gouvernement sur les mesures envisagées pour soutenir et accompagner les citoyens qui seraient touchés par le couvre-feu nocturne imposé pendant ramadan. Dans une question écrite adressée au chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, Azzaoui a souligné que l’interdiction des déplacements nocturnes pendant le mois sacré de ramadan aura de graves répercussions économiques et sociales sur de larges groupes de la société. Le coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, avait affirmé que la décision prise par le gouvernement permettrait d’éviter une deuxième vague de transmission massive d’infections de coronavirus.