La revue de presse du mardi 9 juin 2020

3119
DR.

Le nouveau contrat social proposé par l’Istiqlal, l’opération Marhaba en danger, l’assouplissement du confinement comme objectif du gouvernement…Voici les principaux titres développés par la presse nationale aujourd’hui.

 

L’Économiste
L’Istiqlal pour un nouveau contrat social

La pandémie du Coronavirus aura malheureusement un coût social lourd, car cette crise agit comme un facteur aggravant d’une situation déjà précaire pour beaucoup de nos concitoyens, souligne le SG du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, expliquant que « 10 millions de personnes en situation de vulnérabilité pouvant basculer dans la pauvreté, avec un déclassement social d’une classe moyenne déjà sous pression ». Or, une société n’est viable que si toutes ses composantes vivent dans la dignité, insiste-t-il, notant qu’il est impératif de repenser en profondeur la protection sociale, par une réforme globale des régimes de retraite et la mise en place d’un minimum vieillesse, et par l’élargissement de la couverture aux indépendants.

Suspendre les acomptes IS, c’est possible!

Peu de dirigeants le savent, mais les sociétés dans l’incapacité de s’acquitter des prochains acomptes provisionnels de l’IS devant être versés au plus tard le 30 juin peuvent en demander une suspension selon la situation de leur résultat prévisionnel. Le dernier délai pour effectuer la démarche expire le 15 juin pour les trois prochains acomptes. C’est une procédure prévue par l’article 170-IV du code général des impôts (CGI). Elle permet aux entreprises qui en font la déclaration de geler le paiement d’un ou de plusieurs acomptes de l’IS dus d’ici fin 2020 et qui peuvent représenter au total 75% de l’IS dû au titre de l’exercice 2020. «Compte tenu du résultat prévisionnel 2020 des entreprises impactées par les effets de la pandémie du Covid-19, il peut être opportun pour celles qui sont les plus affaiblies, de solliciter une dispense du paiement des prochains acomptes provisionnels d’IS. Cela leur évitera de payer un total de 4 acomptes provisionnels trop élevés par rapport à l’IS qui sera calculé au terme de l’exercice 2020», conseille Mohamadi El Yacoubi, président de l’Organisation professionnelle des comptables agréés.

Aujourd’hui le Maroc
Danger sur Marhaba!

Devant démarrer le 05 juin dernier, l’opération Marhaba est aujourd’hui menacée. La pandémie de la Covid-19 étant passée par là, des voix en Espagne commencent à se lever pour suspendre la traditionnelle opération de transit des familles des MRE pour regagner le Royaume. Dans ce sens, une réunion a eu lieu entre le président du gouvernement central espagnol, Pedro Sanchez, et le président du gouvernement de la région autonome de l’Andalousie, Juan Manuel Moreno Bonila. Selon plusieurs médias espagnols qui s’en sont fait l’écho, le responsable andalou a officiellement demandé au gouvernement central de suspendre l’opération de transit arguant que « les circonstances idéales ne sont pas réunies » pour un bon déroulement de l’opération cette année. Côté gouvernement central, aucune décision n’est prise pour le moment. Selon les sources médiatiques espagnoles, Pedro Sanchez, a fait savoir que des experts des deux côtés travaillent sur le sujet pour pouvoir trouver une solution.

Registre social unifié : L’adoption du projet de loi 72.18 urge !

Le projet de loi n° 72.18 relatif au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et portant création de l’Agence nationale des registres (ANR) est actuellement à la Chambre des conseillers. Ce projet de loi a fait l’objet jeudi dernier de débats au sein de la Commission de l’Intérieur à la Chambre des conseillers, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Noureddine Boutayeb. Les parlementaires ont ainsi achevé la discussion détaillée de ce projet de loi. Les amendements devraient être déposés cette semaine pour adopter d’urgence le texte en commission puis en séance plénière avant de le transférer à la Chambre des représentants. Ce texte est primordial vu les importantes lacunes du régime actuel de ciblage. Ainsi, la mise en place d’un Registre social unifié permettra un meilleur ciblage des ménages à faible revenu pour bénéficier des aides sociales.

L’Opinion
Béni-Mellal-Khénifra: Relancer le tourisme de montagne!

Plusieurs recommandations visant à relancer le tourisme de montagne dans la région Béni Mellal-Khénifra, ont été adoptées, récemment par le Comité régional de vigilance, et ce dans le cadre des efforts visant à atténuer les répercussions socio-économiques induites par la crise du Covid-19 et la suspension des vols. Ces recommandations adoptées lors d’une rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie régionale de vigilance économique pour faire face aux effets négatifs de la pandémie du nouveau coronavirus sur le secteur du tourisme, qui a entraîné l’arrêt des activités des hôtels, des restaurants, des cafés et des agences de voyages outre la suspension de l’activité de transport touristique et des guides touristiques, seront soumises à la commission régionale chargée du décollage économique, qui vise à promouvoir la destination montagneuse de la région, comme levier du tourisme domestique et une alternative au tourisme international affecté par la suspension des vols.

Akhbar Al Yaoum
La subvention unitaire du gaz butane poursuit sa baisse

Le prix unitaire de la subvention versé par la Caisse de Compensation a baissé par rapport au même mois de l’an dernier de plus de 48%, fait savoir la Caisse de compensation. Dans son dernier bulletin d’information du mois de juin, la caisse explique que le prix ait augmenté par rapport au mois précédent de la même année de l’ordre de 45%, la moyenne de la subvention unitaire par bouteille de 12kg a toutefois connu une baisse de 18% au cours du premier semestre de l’année 2020 par rapport à la même période de l’année 2019. Il est ainsi passé de 4.081,33dh/T en 2019 à 3.344,06dh/t en 2020.

Al Massae
Le gouvernement se dirige vers un assouplissement du confinement

A deux jours de la date initialement prévue pour la levée progressive du confinement, un ensemble de services publics et administratifs, suspendus depuis le 20 mars, ont repris au cours de cette semaine. En effet, les fonctionnaires ont commencé à regagner leurs bureaux après le feu vert du ministre de l’Economie et des Finances. Si tout laisse à penser que l’état d’urgence sanitaire sera prolongé, les restrictions relatives au confinement seront, elles, nettement assouplies.