La revue de presse de ce mercredi 15 juillet

2387
DR.

La relance économique au cœur de la réflexion de la CSMD, la loi sur les registres sociaux pose la question des données personnelles, le profil CSP des internautes marocains…Voici les principaux titres développés par la presse nationale. 

L’Economiste
Comment relancer l’économie?

Le constat est largement partagé: le niveau de croissance actuel au Maroc ne permet pas la création de suffisamment d’emplois pour résorber la demande exprimée dans ce sens. C’est l’un des principaux dysfonctionnements pointés par Mohamed Fikrat, membre de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD). Aujourd’hui, l’objectif du nouveau modèle est de favoriser le développement d’une économie performante et durable, à même de créer des opportunités d’emploi et une valeur ajoutée pérenne. Cela passe, selon Fikrat, par la mobilisation des mécanismes d’appui aux activités participant à la transformation structurelle de l’économie nationale. Dans ce sens, il a plaidé pour le renforcement du rôle régalien de l’Etat qui a été rétabli lors de la crise de la Covid-19. S’y ajoutent d’autres mécanismes, comme la lutte contre la culture de la rente et la simplification des procédures…

Vie privée: Des choix techniques font débat

Un projet de loi majeur interpelle les experts. Il régit le registre social unifié et la future Agence nationale des registres. La Commission Nationale de contrôle de protection des Données à caractère Personnel (CNDP) préconise une «réglementation distincte». L’une pour l’identifiant unique, l’autre pour l’agence. Plusieurs questions sont en jeu: usage des données, confiance numérique, transparence des pratiques et indépendance institutionnelle. L’Agence nationale des registres sera sous tutelle de la Primature. Par ailleurs, la CNDP penche plutôt pour un identifiant sectoriel des activités de chaque citoyen: sécurité sociale, impôts… Ce qui induit l’existence de plusieurs numéros. «La Toke-nisation est une technique permettant d’éviter les risques sur la vie privée suite à l’usage de l’identifiant unique en offrant toutes les possibilités de ciblage», recommande sa délibération du 8 juillet 2020.

Aujourd’hui Le Maroc
Accidents et confinement : Les pertes en vies humaines réduites de moitié

Les principaux indicateurs de la sécurité routière ont baissé de manière drastique durant le mois de mai. Le nombre de tués qui s’est chiffré à 135 a régressé de 43,98% au mois de mai 2020 en comparaison avec les données du mois de mai 2019. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) sur la période allant du 20 mars à fin mai 2020. Il en va de même pour les accidents mortels qui ont enregistré une diminution de 40,19% en s’établissant à 128. Les blessés graves ont régressé de 56,60% en se chiffrant à 286. Il en va de même pour les blessés légers qui ont baissé de 65,22% en se chiffrant à 4.039. Pour ce qui est des blessés graves, dix sur les douze régions ont enregistré des diminutions importantes variant entre -42,86% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et -72,73% dans la région de Darâa-Tafilalt.

Equipements des mosquées: Le ministère des habous dément les fausses informations

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que les informations relayées par certains médias électroniques avançant que le ministère a eu recours à des bienfaiteurs pour fournir les équipements de mesure de température et les désinfectants, à l’occasion de la réouverture progressive des mosquées, sont dénuées de tout fondement. Dans un démenti, le ministère met en garde les citoyens contre ces mensonges et ces informations erronées dont les auteurs visent, intentionnellement ou pas, à semer la confusion concernant les mesures prises à cet égard.

L’Opinion
Un quart des internautes perçoivent plus de 12.000 DH

Presque un quart des internautes ont des revenus supérieurs à 12.000 DH par mois dans leur foyer, selon une enquête menée par Sunergia, spécialiste des études de marketing au Maroc. Seuls 20% des ménages ont des revenus supérieurs à 6.650 DH par mois. Les internautes marocains sont donc sans aucun doute la moitié la mieux lotie de la population marocaine, estime Sunergia. Pour finir sur les revenus, il est intéressant de noter que les plus élevés ne sont pas associés aux chefs d’entreprise mais aux cadres. Un peu plus de 6% des internautes déclarent avoir des revenus supérieurs à 25.000 DH par mois. Parmi eux, 32% sont des cadres et seuls 14% sont chefs d’entreprise. En ce qui concerne les internautes aux revenus les plus faibles, soit moins de 2.000 DH par mois, ce sont essentiellement des étudiants, des travailleurs de l’informel et des ouvriers.

Al Bayane
Allègement du déficit commercial de 12% à fin mai

Le déficit commercial du Maroc s’est allégé de 12% à plus de 73,7 milliards de dirhams (MMDH) au cours des cinq premiers mois de l’année en cours, selon l’Office des changes. Cet allègement s’explique par les baisses respectives accusées par les importations et les exportations de marchandises de 16,9% à 174,58 MMDH et de 20,1% à 100,88 MMDH, précise l’Office des changes dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs à fin mai, notant qu’en glissement trimestriel, la baisse est de 21,5% pour les importations et de 31% pour les exportations. En revanche, le taux de couverture (TC) a enregistré une perte de 2,3 points à 57,8%, ajoute la même source.

Al Ahdath Al Maghribiya
Rabat accueille l’UM6P en septembre

Du nouveau pour la rentrée universitaire! Rabat accueille la Faculté de gouvernance, des sciences économiques et sociales (FGSES) de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Un campus spécialise dans les champs disciplinaires au cœur des questions de politiques publiques. Cette école d’excellence qui dispense un enseignement en relations internationales, sciences politiques, économie et sciences sociales comportementales, contribue à former les leaders de demain. Les lauréats seront aptes à définir et appliquer des politiques publiques plus efficientes et au plus près des attentes des populations.