Grève des commerçants: le ministre Elalamy tente un premier dialogue

DR.

A la suite des diverses revendications des commerçants de gros à propos de mesures fiscales, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy, invite à une première réunion de dialogue ce mercredi 16 janvier à Rabat, entre les chambres de commerce et d’industrie et les représentants des commerçants, en présence des Directions Générales des Impôts et des Douanes, informe un communiqué du ministère de tutelle. 

Cette réunion sera l’occasion pour les commerçants de présenter leurs revendications de manière organisée. En effet, leur mécontentement est dû à de nouvelles dispositions d’ordre fiscal relatives à la Loi de finances 2018 et dont l’entrée en vigueur est attendue pour 2019.

Lire aussi : Abderrahman Elyazidi: «Entre le grossiste et le vendeur, le poisson peut passer par 5 intermédiaires»

Concrètement, les entrepreneurs rejettent le système de facturation électronique et systématiques, les contrôles douaniers jugés « abusifs » et la saisie des marchandises sans facture, ainsi que l’obligation de renseigner le fisc sur la liste de leurs clients professionnels.

Lire aussi : Elalamy cède ses cliniques privées

Pour rappel, les grossistes casablancais de Derb Omar, Korea et du garage Allal avaient commencé une grève la semaine dernière, suivis aujourd’hui par les commerçants de Meknès protestant contre les mêmes mesures précitées.