Diapo. Arrestation d’une étudiante en possession de 31.000 comprimés psychotropes

Le service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir a arrêté samedi à Agadir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une étudiant d’universitaire âgée de 21 ans soupçonnée d’être impliquée dans une affaire de possession et de trafic de drogues et de psychotropes.

La mise en cause a été interpellée à son arrivée à Agadir en provenance de Tanger à bord d’un autocar, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant que les fouilles ont permis la saisie de 31.000 comprimés psychotropes, répartis entre l’ecstasy et les comprimés médicaux hallucinogènes, outre une quantité de 100g de cocaïne.

Les recherches et les investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis l’arrestation de deux autres personnes qui s’étaient rendues à la gare routière d’Agadir pour recevoir les drogues saisies, poursuit la même source.

Les trois prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire qui vient couronner les efforts constants des services de sûreté pour lutter contre tous les types de drogues, conclut le communiqué.