Des personnalités de gauche appellent à suspendre le boycott du lait

2477

Plusieurs personnalités politiques et militants des droits de l’homme ont lancé un appel aux Marocains pour qu’ils suspendent le boycott des produits laitiers de la société Centrale Danone pendant dix semaines.
Plusieurs personnalités de gauche ont lancé un appel au Marocains pour suspendre le boycott du lait de la compagnie Centrale Danone, pendant 10 semaines. Les 42 signataires de cet appel pensent qu’il faut donner le temps à l’entreprise pour honorer les promesses prises par son président directeur général, Emmanuel Faber, lors de sa récente visite au Maroc. Faber avait annoncé que Danone est prêt à ne plus faire aucun profit sur le lait frais pasteurisé Centrale.
Parmi les signataires de l’appel on retrouve, Fouad Abdelmoumni (acteur associatif), Latifa Bouhsini (chercheuse), Karim Tazi (homme d’affaire), Abdessamad Sadouq (économiste), Mehdi Alioua (sociologue), Jamal Boudouma (journaliste), Souleimane Bencheikh (journaliste), Abdelbaki El Ysoufi (entrepreneur) ou encore Mohamed Hafid (Professeur universitaire).
Cet appel a été critiqué par plusieurs internautes et a suscité leur colère. Certains y voit une tentative de stopper le boycott tandis que d’autres vont plus loin et accusent les signataires d’être «des agents du néocolonialisme français au Maroc». Sur la Toile, plusieurs personnes se sont demandées si les initiateurs de cet appel sont vraiment de gauche et le hashtag «Gauche_Danone» fait des ravages. Les plus tempérés pensent que cette initiative est précipitée.
Latifa Bouhsini, actrice associative et l’une des signataires de cet appel, a publié sur sa page Facebook un commentaire à propos des réactions qu’a suscité l’appel. «Nous (les signataires) demandons de suspendre temporairement le boycott, non l’arrêter complètement. Il y’a une énorme différence entre les deux», précise-t-elle avant d’ajouter: «J’ai adhéré à l’idée de cet appel pour redynamiser le débat autour du boycott. J’ai remarqué que l’écho de la campagne du boycott s’est effrité durant les dernières semaines, et je ne sais pas si il continue sur le terrain. Le but est de reposer le débat».
https://www.facebook.com/latifa.elbouhsini/posts/1905799936108552
Sami El Moudni, journaliste, s’est rétracté et a retiré sa signature de l’appel et s’est dit surpris des par le nombre des réactions. «J’ai signé l’appel en pensant qu’il se basait sur des faits et que la société a décidé de baisser les prix, non sur l’intention exprimée par son président directeur général», souligne le journaliste sur sa page Facebook.

فوجئت شخصيا بحجم ردود الفعل الصادرة عن زملاء وأصدقاء، أغلبهم أكن لهم تقديرا خالصا لنضاليتهم ونزاهتهم الفكرية والحقوقية…

Publiée par Sami Elmoudni sur Mercredi 4 juillet 2018