Covid/Vaccin: le Maroc bientôt livré dans le cadre du dispositif Covax?

7050
DR.

Crainte depuis plusieurs semaines, la pénurie en vaccin contre le Covid-19 est bien là. Bien que le pays ait assuré les deuxièmes doses pour les premiers vaccinés, les livraisons se font attendre. 

Le ministère de la Santé a appelé, ce dimanche 14 mars, les personnes n’ayant pas pu se faire vacciner à temps contre le Covid-19, à éviter de se rendre aux centres de vaccination et d’attendre un nouveau rendez-vous.

La pénurie en vaccin contre le Covid-19 se profile. Ainsi, le Maroc a reçu à ce jour 8,5 millions de doses (AstraZeneca et Sinopharm), un chiffre encore loin des 65 millions de doses commandées et nécessaires pour vacciner 80% de la population et atteindre l’immunité collective.

Contacté par H24 Info, Dr Moulay Said Afif, membre du comité de vaccination, explique que «la vaccination ne va pas s’arrêter». «Heureusement nous n’avons pas fait comme d’autres pays, tels que l’Italie qui ont administré des premières doses sans être sûr qu’il y ait un nouvel arrivage. Nous avons dès le départ mis de côté les deuxièmes doses des premiers bénéficiaires» et donc la vaccination se poursuivra, étant donné que 2,5 millions de deuxièmes doses doivent encore être administrées.

«Nous aurons de nouveaux arrivages bientôt», affirme également le membre du comité de vaccination. «Le ministère n’annonce de nouvel arrivage que lorsque l’avion chargé est en route, bien qu’il y ait une livraison de prévu», explique-t-il.

 

Lire aussi: Le Maroc autorise le vaccin Spoutnik V, annonce la Russie

 

Dans ce sens, Dr Afif rappelle que le Maroc «dispose d’une dotation de 1,2 million de vaccins dans le cadre du programme Covax (initiative ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre la covid-19 dans 200 pays, dont le Maroc). Il s’agit de lots de vaccins d’AstraZeneca fabriqués en Corée du Sud».

Dans le cadre de cette initiative plusieurs pays ont déjà été livrés. Le Nigeria, le Kenya, l’Angola, la République démocratique du Congo (RD Congo), le Sénégal, le Ghana et la Gambie entre autres ont été les premiers bénéficiaires.

Dr Afif rappelle également que «le ministère a donné son aval pour l’utilisation d’urgence du vaccin Spoutnik».  En effet,  le Maroc a accordé une autorisation d’utilisation temporaire au vaccin russe Spoutnik V, devenant ainsi le troisième vaccin à être autorisés sur notre sol, après le vaccin anglais AstraZeneca et le vaccin chinois de Sinopharm.