H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Alors que les cas positifs repartent à la hausse depuis plusieurs semaines, les pharmaciens se plaignent actuellement d’une pénurie de médicaments nécessaires dans le protocole de soins du covid-19. 

    « On est dans la même situation qu’à la rentrée de septembre de l’année dernière. Depuis deux semaines, il y a une pénurie de médicaments covid à savoir ceux à base d’azithromycine, de vitamine C et de zinc », s’inquiète Chama Khalil, pharmacienne dans l’arrondissement de Hay Moulay Rachid, à Casablanca.

    « Vu que les cas positifs ont augmenté, les pharmacies en demandent et les grossistes nous en envoient au compte-goutte, entre une et cinq boites par commande », ajoute-t-elle, précisant qu’en mars-avril-mai derniers, « au creux de la vague », les quantités de stocks étaient suffisantes.

    « Les gens font du stock, et s’automédiquent encore plus maintenant car ils ont eu des cas covid dans leur famille et savent quoi prendre. Les personnes qui suspectent une infection covid vont très rarement chez le médecin. Ils viennent me voir directement, me disent que toute leur famille est contaminée, et me demandent quoi faire », explique la pharmacienne.

     

    Lire aussi : La pénurie de zinc et de vitamine C sévit toujours dans les pharmacies

     

    Une pénurie dans les pharmacies confirmée par le président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM). « Les officines n’arrivent pas à s’approvisionner en zinc et en vitamine C alors qu’ils font partie du protocole covid-19 », abonde Mohamed Lahbabi qui précise qu’on parle ici des médicaments et non des compléments alimentaires.

    Ces derniers sont toujours disponibles mais « la dose de molécule contenue n’est pas suffisante pour traiter le covid ». « Pour atteindre une dose thérapeutique, il faut cinq ou six comprimés du complément alimentaire, sans compter son prix qui est très cher (environ six fois plus, ndlr) », détaille Lahbabi.

    Quelle est la cause de cette pénurie? « Les grossistes nous disent qu’ils n’ont plus de stocks », répond Chama Khalil. De son côté, Mohamed Lahbabi regrette de n’avoir « aucune information ». « Normalement, la DMP (Direction du Médicament et de la Pharmacie, ndlr) doit veiller à ce qu’il y ait un stock de sécurité. On n’a pas d’information, pas de contact avec la DMP qui ne répond pas à nos questions, tandis que nous sommes interpelés par les citoyens », martèle le responsable syndical.

    Pour rappel, seulement deux laboratoires au Maroc fabriquent de la vitamine C et un seul produit du zinc.

    Share.

    Comments are closed.