Chute d’une femme à Agadir: Hicham Najmi écarté du ministère de la Santé

11539

Poursuivi par justice, le professeur Hicham Najmi a été démis de ses fonctions de secrétaire général du ministère de la Santé après le scandale d’Agadir. Le RNIste, proche d’Aziz Akhannouch, traverse une mauvaise passe et risque gros.

Les ennuis de Hicham Najmi ne cessent d’augmenter. Après avoir été placé en garde à vue, le RNIste vient d’être suspendu de ses fonctions de secrétaire général du ministère de la Santé. C’est en tout cas ce qu’a rapporté Al Ahdath Al Maghribiya dans son édition du jeudi 19 septembre.

Le professeur Najmi est poursuivi pour allégations mensongères et non-assistance à personne en danger, explique le quotidien arabophone. Tout cela à cause d’une soirée qui a viré au cauchemar.

Les faits remontent au 23 aout dernier, lorsqu’une femme a fait une chute mortelle du troisième étage d’un hôtel à Agadir. Elle a été grièvement blessée, mais sauvée par les secours en fin de compte.

Quelques jours après, il s’est avéré que la victime était en compagnie de Hicham Najmi. Ils avaient passé une soirée dans une discothèque de la ville, avant de se diriger vers l’hôtel. Najmi, qui était en état d’ivresse, avait présenté une fausse identité à la réception, précise le journal.

Il risque gros et comparaitra devant les juges le 23 septembre prochain auprès du tribunal de première instance d’Agadir, indique Al Ahdath Al Maghribiya.

Lire aussi: Le secrétaire général du ministère de la Santé entendu dans une affaire de suicide

Rappelons que Najmi a été nommé secrétaire général du ministère de la Santé en avril dernier. Il est professeur en anesthésie, réanimation, et membre du Parti du Rassemblement national des indépendants. Il avait occupé auparavant le poste de directeur de l’hôpital d’Ibn Tofail à Marrakech, mais également de l’hôpital universitaire Mohammed VI.