La revue de presse du lundi 4 mars

Publié le
La revue de presse de ce samedi 14 avril
© H24info

Création d’entreprises en ligne: soft opening de la solution digitale, plan d’autonomie, gazoduc Maroc-Nigeria, Initiative atlantique… les contours d’un projet intégrateur se précisent, sourcing industriel : l’Europe se tourne vers le Maroc…, voici les principaux titres de la presse nationale parue ce lundi 4 mars 2024:

L’Économiste
Création d’entreprises en ligne: soft opening de la solution digitale 

La création d’entreprises par voie électronique enfin une réalité concrète? Après une première expérience pilote, lancée depuis le 6 février à Rabat, mais limitée à un petit nombre de professionnels, les parties prenantes viennent de décider l’extension de la solution digitale aux villes comptant un tribunal de commerce: Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech, Oujda et Tanger. La phase pilote ayant permis de recueillir les observations des praticiens mis à contribution dans l’expérience et d’apporter les ajustements nécessaires. Selon des informations obtenues auprès de l’Ompic, office chargé de la gestion de la plateforme dédiée (DirectEntreprise), 280 nouvelles entreprises ont pu être créées via la procédure dématérialisée. De plus, 500 professionnels (notaires, avocats, experts-comptables et comptables agréés) ont pu s’inscrire en tant qu’utilisateurs.

Le Matin
Plan d’autonomie, gazoduc Maroc-Nigeria, Initiative atlantique… les contours d’un projet intégrateur se précisent 

Le plan marocain d’autonomie pour ses provinces du Sud apporte une réponse concrète à un différend régional artificiel qui n’a que trop duré, tout en ouvrant la voie à un développement socio-économique durable dans la région du Sahel et de l’Afrique atlantique. En favorisant la stabilité et la coopération économique, cette initiative est à même de façonner le paysage régional pour un horizon plus radieux pour les populations de cet espace constitué de près de la moitié des pays du continent africain. La Déclaration de Dakhla ayant sanctionné les travaux de la première Policy Conference de la Coalition pour l’autonomie au Sahara vient de le confirmer.

Les Inspirations Éco
Sourcing industriel : l’Europe se tourne vers le Maroc

Avec la crise en mer Rouge, les pays européens, craignant de subir des retards dans leurs processus de production, se tournent vers le Maroc pour certaines de leurs importations industrielles. Une tendance confirmée par les chiffres de l’Office des changes, qui constate une forte augmentation des exportations en janvier dernier. « En raison des perturbations du trafic en mer Rouge et des retards qui en découlent, les pays européens préfèrent désormais importer du Maroc tout ce qui peut l’être, afin de gagner du temps ». C’est le constat d’un professionnel du transport et de la logistique, qui note une hausse importante du trafic des camions du transport international routier (TIR), entre le Maroc et l’Europe. Cette tendance est, en effet, observée au niveau du Port Tanger Med qui connait une forte augmentation du trafic et un certain allongement du temps d’attente des camions avant d’embarquer à destination de l’autre rive de la Méditerranée.

L’Opinion
Les Sociétés Régionales Multiservices prendront bientôt la relève

Très attendus, les trois décrets relatifs à la création des Sociétés Régionales Multiservices (SRM) sont enfin au Bulletin Officiel, marquant un tournant décisif dans le mécanisme de gestion des services d’assainissement liquide et de distribution d’électricité et d’eau potable. Un service de base confié jusque-là aux multinationales, notamment françaises. Ces nouvelles entités, sous la forme de SA à actionnariats publics, seront créées en trois étapes pour couvrir toutes les régions du Royaume, et ce, durant les dix-huit mois qui suivront l’entrée en vigueur des textes réglementaires. L’idée est de mettre en place des instances capables de répondre convenablement aux aspirations des usagers.

Libération
Les propos irresponsables de certains dirigeants perturbent le dialogue serein et démocratique mené par l’Instance chargée de la révision du Code de la famille 

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a saisi l’occasion de la tenue de la première rencontre nationale des élues ittihadies organisée par l’OFI, pour fustiger les «propos irresponsables» d’Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, ayant trait à la réforme du Code de la famille. «Ces propos irresponsables perturbent le dialogue serein et démocratique mené par l’Instance chargée de la révision du Code de la famille qui a écouté les propositions de toutes les formations politiques, syndicales et civiles», a martelé le Premier secrétaire dans son allocution lors de cet événement qualifié «de rencontre historique». «Le rôle des partis politiques ne consiste pas dans le prosélytisme ou dans les propositions à caractère religieux », a affirmé Driss Lachguar, ajoutant que les discours d’incitation de l’acteur politique n’ont “aucune légitimité face à l’existence d’un champ religieux bien organisé».

Al Bayane
Service Militaire 2024 : Une opportunité pour les jeunes désirant développer leurs connaissances et capacités 

Le service militaire au titre de l’année 2024 offre une opportunité pour les jeunes désirant développer leurs connaissances et leurs capacités professionnelles, d’intégrer le marché de l’emploi tout en étant outillé des compétences requises dans diverses spécialités. Ce service, pour lequel une opération de recensement a été lancée vendredi pour prendre fin le 29 avril prochain, fait l’objet d’un grand engouement de la part des jeunes au regard des cursus de formation professionnelle qu’il permet de suivre et de ses objectifs en termes de développement des connaissances et des capacités professionnelles et physiques. Il permet aussi aux bénéficiaires de percevoir un salaire et de disposer d’une couverture et d’une assurance médicales. Le service militaire concerne les personnes âgées de 19 à 25 ans. Toutefois, les personnes ayant plus de 25 ans, qui ont bénéficié de dispense ou d’exemption, peuvent être convoquées pour effectuer le service militaire jusqu’à l’âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense. L’opération de recensement témoigne de la prise de conscience aussi bien des jeunes que des parents de l’importance de ce devoir national, en ce sens qu’ils s’intéressent aux différents programmes et prestations proposés dans le cadre du service militaire.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse du lundi 4 mars

S'ABONNER
Partager
S'abonner