La revue de presse du jeudi 28 décembre

Publié le
La revue de presse de ce jeudi 04 juillet
©H24info

Gouvernement-enseignants, dialogue sourds!, banque, assurance et infrastructures des marchés financiers : la résilience face aux chocs de nouveau confirmée, Casablanca : l’ONDA remet les pendules à l’heure…, voici les principaux titres de la presse nationale parue ce jeudi 28 décembre 2023:

L’Économiste
Gouvernement-enseignants, dialogue sourds!

D’un côté, un gouvernement et des syndicats qui valident une nouvelle version du statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale moyennant un accord signé mardi 26 décembre 2023. Et de l’autre, des coordinations qui le rejettent en bloc, tout en remettant en cause la légitimité des syndicats pour représenter le corps enseignant. Entre les enseignants et le gouvernement, c’est le dialogue des sourds. « La situation est aggravée par le manque de communication et de sens de la pédagogie du ministère de tutelle, dont le langage est ambigu et ne convainc personne! », explique un expert des questions éducatives, ancien haut responsable de l’Éducation nationale. Le jour même de l’accord, la coordination nationale du secteur de l’éducation sort un communiqué exprimant son refus total, et annonçant la poursuite des actions de protestation. La grève du 26 au 29 décembre est ainsi maintenue, et les sit-in aussi. La crise est donc loin d’être désamorcée.

Le Matin
Banque, assurance et infrastructures des marchés financiers : la résilience face aux chocs de nouveau confirmée

Les résultats des exercices de macro stress réalisés par Bank Al-Maghrib confirment de nouveau la solidité et la résilience du secteur financier marocain face aux chocs potentiels. Dans ce tableau, le secteur bancaire jouit d’une solidité puisque les principaux établissements de la place continuent de disposer de coussins de liquidité supérieurs au minimum réglementaire. De même, les infrastructures des marchés financiers font preuve d’une forte résilience aussi bien sur le plan financier qu’opérationnel et présentent toujours un niveau de risque faible pour la stabilité financière. En termes de solvabilité, le secteur des assurances continue de dégager une marge moyenne largement au-dessus du minimum réglementaire sous le référentiel prudentiel actuel.

L’Opinion
Casablanca : l’ONDA remet les pendules à l’heure

L’Office national des aéroports (ONDA) lance un nouveau projet d’aménagement d’un espace de vie à l’extérieur de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Le Conseil d’administration de l’ONDA a approuvé la réalisation d’un certain nombre de projets, dont celui relatif à l’aménagement d’un nouvel espace de vie à l’extérieur de l’aéroport Casablanca Mohammed V, indique l’Office dans un communiqué. Ainsi, cette nouvelle zone complètement piétonne, qui s’étale sur environ 15.000 m2, a été conçue pour être un lieu propice à une expérience d’attente agréable, explique l’Office, soulignant qu’elle sera dotée de toutes les commodités essentielles offrant ainsi un cadre agréable, pratique et facile à vivre le temps d’une attente ou d’une dépose.

Al Bayane
La HACA publie son rapport annuel pour l’année 2022

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a rendu public son rapport d’activité au titre de l’année 2022 qui restitue l’essentiel de ses activités ainsi que les indicateurs pertinents sur l’évolution du paysage audiovisuel national au cours « d’une année qui a été celle de la fin de la crise pandémique du Covid-19 et qui a été aussi un test immunitaire pour le secteur de la communication audiovisuelle ». En matière de régulation des contenus audiovisuels, le rapport, publié en trois langues (arabe, amazighe et français), fait savoir que le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle a pris suite à des plaintes reçues de tiers ou sur auto-saisines, 80 décisions relatives aux programmes diffusés par les radios et télévisions publiques et privées.

Al Masssae
Le CESE appelle à donner une nouvelle impulsion à la vie associative

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a préconisé, dans sa récente « Alerte-CESE », de donner une nouvelle et forte impulsion à la vie associative et de redynamiser son rôle dans le développement. Selon le Conseil, il devient impératif de voir émerger une nouvelle génération de société civile, plus forte, plus diversifiée et mieux organisée, à l’heure où le Maroc s’oriente vers un modèle de développement plus inclusif et territorialisé. Il appelle à mettre l’accent sur un ensemble de recommandations émises par le Conseil sur la base de son approche d’écoute, de consultation et de co-construction avec les différentes parties prenantes.

Al Ahdath Al-Maghrib
Mezzour : un programme pour l’accompagnement des commerçants impactés par le séisme d’Al Haouz 

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a annoncé l’élaboration d’un programme pour l’accompagnement des commerçants impactés par le séisme d’Al Haouz. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur « l’accompagnement des commerçants dans les zones impactées par le séisme », présentée par le groupe du Rassemblement National des Indépendants, Mezzour a souligné que ce programme est actuellement en cours d’évaluation par les autorités compétentes en vue de le présenter à la Commission interministérielle chargée du déploiement d’un programme d’urgence de réhabilitation et d’aide à la reconstruction des logements détruits suite au séisme d’Al Haouz.

Al Alam
Protection du consommateur : le gouvernement œuvre pour le renforcement du cadre juridique 

Le gouvernement œuvre pour le renforcement du cadre juridique relatif à la protection du consommateur, a souligné le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. « Le ministère a élaboré un nouveau projet de loi qui sera bientôt soumis pour avis au Conseil de la concurrence », a indiqué Mezzour, en réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur « la mise en œuvre des mécanismes visant à protéger les droits des consommateurs », présentée par le Groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme. En outre, le ministre a relevé que le contrôle des prix est mené en stricte conformité avec la législation en vigueur et selon le principe de la liberté des prix, notant que le contrôle direct des prix de 50 produits est effectué quotidiennement au niveau des points de vente.

Assahra almaghribia
Factures d’eau et d’électricité : les frais de paiement à la charge du distributeur dès le 1er janvier

À partir du 1er janvier 2024, les distributeurs d’eau et d’électricité prendront en charge les frais de paiement des factures via les canaux alternatifs de recouvrement. Cette décision a fait l’objet d’une note communiquée mardi aux différentes régies et gestionnaires délégués d’eau et d’électricité. Dans une note adressée aux walis et gouverneurs en octobre dernier, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, avait sonné la fin des frais additionnels qui s’ajoutent aux factures d’eau et d’électricité en cas de paiement en ligne.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse du jeudi 28 décembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner