La revue de presse de ce mardi 14 novembre

Publié le
La revue de presse du mardi 21 novembre
© H24info

L’Azerbaïdjan réaffirme son soutien «permanent et indéfectible» à l’intégrité territoriale du Maroc ; Driss Lachgar : la prédominance de la majorité l’empêche d’écouter les voix divergentes ; Ecosystème ferroviaire: un taux d’intégration qui dépasse les 60%; 13e Salon régional du livre et de l’édition, du 14 au 22 novembre à Dakhla ; Irrigation: Missour abrite une journée de sensibilisation à l’optimisation de l’utilisation de l’eau… Voici les dernières informations de la presse nationale de ce mardi:

Le Matin

L’Azerbaïdjan réaffirme son soutien «permanent et indéfectible» à l’intégrité territoriale du Maroc 

L’Azerbaïdjan a réaffirmé, à nouveau, son soutien «permanent et indéfectible» à l’intégrité territoriale du Maroc et à la souveraineté du Royaume sur son Sahara. Cette position a été exprimée à l’occasion de latenue, à Rabat, de la deuxième session dela Commission mixte de coopération, co-pré-sidée par le ministre des Affaires étrangères, dela coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homo-logue azerbaïdjanais, Jeyhun Bayramov. Dans le procès-verbal ayant sanctionné les travaux de cette réunion, la partie azerbaïdjanaise a fait part de son engagement en faveur de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume, ainsi que de son soutien aux efforts des Nations unies et de l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour parvenir à une solution politique durable et équitable à la question du Sahara, sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment la dernière résolution 2703, du Plan d’autonomie marocain, ainsi que des efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc pour résoudre définitivement ce conflit artificiel.

Driss Lachgar : la prédominance de la majorité l’empêche d’écouter les voix divergentes 

La prédominance numérique de la majorité a mis à mal l’équilibre institutionnel. Tel est le constat du premier secrétaire de l’USFP lors de son passage à l’émission «L’invité de la semaine» sur Medi1 TV. Pour que la démocratie soit effective, explique Lachgar, il faut qu’il y ait une majorité et une opposition. «Or ce gouvernement est composé des partis arrivés en première, deuxième et troisième positions lors des élections législatives de 2021, et ce qui a été laissé à l’opposition ne lui permet même pas de déposer une motion de censure ou de créer des commissions d’enquête», affirme-t-il, ajoutant que «cette prédominance du gouvernement l’empêche d’écouter toute voix discordante et cette situation concerne aussi bien le niveau central que les régions et les provinces». La formation du gouvernement s’est faite, d’après Lachgar, «au détriment de tous les concepts démocratiques que nous avons érigés».

L’Economiste 

Écosystème ferroviaire: un taux d’intégration qui dépasse les 60%

Derrière le titre de l’appel à concurrence se niche la volonté du patron de l’ONCF de mettre en place un écosystème industriel ferroviaire marocain. En fait, il veut saisir cet acte d’acquisition de trains pour offrir une véritable opportunité de lancement d’une industrie dans ce domaine. Concrètement, le fournisseur choisi devra monter localement une structure de maintenance courante et industrielle.Cette structure commune ONCF-opérateur adjudicataire sera tournée vers la fabrication des trains au Maroc. En d’autres termes, il s’agira de produire des trains pour le renouvellement de la flotte de l’ONCF mais aussi pour les besoins de l’export. Et cela avec un taux d’intégration locale qui dépasse les 60%. Pour l’heure, les détails de ce projet sont encore au stade confidentiel. Mais on sait d’ores et déjà que l’ONCF caresse le projet de vendre des trains à l’étranger, particulièrement en Afrique.

L’Opinion

13e Salon régional du livre et de l’édition, du 14 au 22 novembre à Dakhla 

La 13ème édition du Salon régional du livre et de l’édition, se tiendra du 14 au 22 novembre à Dakhla, à l’initiative de la Direction régionale de la Culture de Dakhla-Oued Eddahab. Organisée avec l’appui de la Direction du livre, des bibliothèques et des archives, en coopération avec la wilaya de la région, le Conseil régional, le Conseil provincial d’oued Eddahab, la commune de Dakhla et des acteurs locaux, cette manifestation culturelle s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 48e anniversaire de la glorieuse Marche Verte et du 68e anniversaire de la Fête de l’Indépendance, indique un communiqué de la Direction régionale de la Culture.

Irrigation: Missour abrite une journée de sensibilisation à l’optimisation de l’utilisation de l’eau

Une journée de sensibilisation visant à promouvoir une utilisation rationnelle des ressources en eau pour l’irrigation et à surveiller le domaine public de l’eau se tiendra, jeudi prochain à Missour, (province de Boulemane), à l’initiative de l’Agence du Bassin hydraulique du Moulouya (ABHM). Cet événement, qui sera organisé en partenariat avec la préfecture de la province de Boulemane, s’inscrit dans le cadre du Programme National pour l’Approvisionnement en Eau Potable et l’Irrigation (PNAEPI) 2020-2027, ainsi que de la stratégie de communication adoptée par l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya en vue d’une gestion plus efficiente des ressources en eau.

Libération

Crédit bancaire : un encours de plus de 1.084 MMDH à fin septembre 

L’encours du crédit bancaire a atteint 1.084,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2023, en hausse annuelle de 4,6%, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Cet encours se répartit sur les agents non financiers avec 916,7 MMDH et les agents financiers 167,7 MMDH, précise BAM qui vient de publier son tableau de bord « crédits-dépôts bancaires » du mois de septembre 2023. La baisse annuelle de 0,5% du crédit aux entreprises non financières (ENF) privées est expliquée principalement par le repli de 11,7% des facilités de trésorerie, indique la même source, soulignant qu’en revanche, les prêts à l’équipement se sont accrus de 6,2%.

Al Massae

Budget : un déficit de 37,1 MMDH à fin octobre 

La situation des charges et ressources du Trésor, sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, dégage un déficit budgétaire de 37,1 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, contre un déficit de 25 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte d’un solde positif de 37,3 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), fait savoir la TGR dans son Bulletin mensuel de statistiques des finances publiques (BMSFP) d’octobre 2023.

 

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce mardi 14 novembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner