Une hausse de 4,4% des salaires est prévue en 2019

1838

Le cabinet de conseil en ressources humaines, Willis Towers Watson (WTW) prévoit que les salaires continueront à augmenter en 2019. Dans cette enquête,  le Maroc se place en deuxième position dans la région MENA pour sa plus forte hausse des rémunérations envisagée après le Koweït, rapporte L’Économiste ce jour. 

Les résultats de cette enquête ont été communiqués mardi dernier lors d’une rencontre organisée par LMS Business Consulting, un cabinet spécialisé en management et RH. Récemment partenaire de WTW, leur objectif est de « se développer ensemble au Maroc et en Afrique », renseigne le quotidien.

Pour cette étude, le cabinet leader mondial a diagnostiqué un échantillon de 72 entreprises. Résultat: les salaires des Marocains devraient augmenter de 4,4%, contre 4% les deux années précédentes. Après prise en compte de l’inflation prévue à 1,8%, la hausse réelle attendue est de 2,6%.

Lire aussi :
Pouvoir d’achat, baisse d’impôts, hausse de
s salaires... ce que la libération
du dirham va changer

Achraf Dahbi, directeur compensation & benefits chez LMS Business Consulting, explique que « cette augmentation dénote de la dynamique économique que vit le pays, et de la volonté des entreprises d’accompagner ce mouvement en investissant dans leurs collaborateurs ».

Autre facteur de cette hausse anticipée: la raréfaction des compétences, générant une « guerre des talents ». C’est donc la catégorie des hauts dirigeants et des cadres « high-po » (à haut potentiel) qui bénéficiera le plus de cette augmentation. Selon les chiffres de l’étude, les salaires des dirigeants des entreprises au Maroc se rapprochent sensiblement de ceux d’Europe du Sud.

Lire aussi :
Vifs échanges au Parlement autour des salaires des hauts fonctionnaires

Fort de ce nouveau partenariat avec WTW, le cabinet LMS espère mettre en place la plus grande enquête de rémunération au Maroc et en Afrique en 2019. LMS cible alors un échantillon de 200 entreprises d’ici trois ans.