Nouvelle saison culturelle à l’IFM: l’année 2020 sera celle de l’Afrique

Alors que sur le continent européen, la France a choisi de célébrer l’Afrique dans le cadre de sa saison culturelle intitulée Africa 2020; ici, en Afrique, le Maroc inaugure avec Marrakech 2020 le lancement des capitales africaines de la culture.

De ces événements en miroir, on retiendra que l’Afrique est à l’honneur, prenant la place qui est la sienne dans le paysage mondial de la culture.

Mais quel est son apport ? Le Maroc fut la terre natale de ce premier homo sapiens découvert récemment et datant de -315.000 ans. L’Afrique fut le lieu des premières civilisations, des premières sociétés, des premières villes, et l’espace des premiers échanges, des premières migrations, des premières cultures… Ce brassage n’a cessé depuis, l’Afrique essaimant sur tous les continents et accueillant ensuite, par vagues successives, les descendants de ces premiers migrants.

 

Lire aussi : Agenda culturel: que faire ce week-end ?

 

Ainsi, l’Afrique est l’expression vive du métissage des cultures. En prenant ce recul et en considérant ce qu’il en est -ici et maintenant-, la situation de Casablanca prend une autre lumière: à écouter ses habitants parler arabe, darija, amazigh, français, espagnol, anglais, wolof ou senoufo, à constater ce bouillonnement culturel qui fait de Casablanca une ville créative, nous voilà tentés de penser que Casablanca est le creuset d’une diversité millénaire, à l’image du Maroc, point de passage entre l’Afrique et l’Europe.

En ce sens à n’en point douter, Casablanca est résolument africaine! Cette saison culturelle est composée à cette image, considérant les itinérances migratoires comme une richesse, elle se veut une initiation au goût du partage…dans cette Afrique qui demeure notre terre natale, le berceau de l’humanité.