Mohammed Ihattaren, la pépite qui a causé une tension entre les fédérations du Maroc et des Pays-Bas

à 14:57

Retenez bien ce nom. Mohammed Ihattaren. À 17 ans, ce milieu du PSV Eindhoven serait déjà dans les tablettes des grosses cylindrées de l’Europe comme le FC Barcelone ou encore Manchester City. Les Pays-Bas viennent de le convoquer en U21 pour damer le pion au Maroc. Les détails. 

Né à Utrecht, Ihattaren intègre l'académie du PSV Eindhoven en 2010, où il est entrainé par un autre marocain, Adil Ramzi, ancien joueur du kawkab de Marrakech.

En 2018, il remporte l'Euro des U17 avec les Pays-Bas. C’est à partir de ce moment que le jeune joueur tape à l’œil du réseau des recruteurs de la fédération qui font office de sentinelles en Europe. À peine arrivé au Maroc, Vahid Halilhodzic, le nouveau coach des Lions de l’Atlas, le convoque pour le stage des Lions de l’Atlas qui aura lieu en septembre, ainsi que les deux matchs amicaux prévus contre le Burkina Faso le 6 septembre et le Niger, le 10 du même mois.

Une convocation qui va déclencher les foudres de la fédération et des médias néerlandais « traumatisés » par l’antécédent Ziyech, Oussama Idrissi, Noussair Mazraoui…des talents qui ont fait l’objet d’un « pillage » systématique de la part du Maroc selon les dires des responsables néerlandais.

 

 

Pour ne rien arranger, Ihattaren déclare à la chaine Fox Sport : « Je suis très honoré de faire partie de la présélection (de Vahid). C’est très beau. Mais je ne vais pas faire mon choix pour le moment.»

Pour sanctuariser le jeune joueur, les Néerlandais avancent leur pion et convoquent Ihattaren dans l’équipe des moins de 21 ans pour disputer les éliminatoires de la Coupe d’Europe contre Chypre le 10 septembre.

 

 

Du côté de la FRMF, quoi de mieux que de faire entrer les parents du joueur dans la danse et utiliser le bon vieil argument patriotique pour le convaincre de jouer pour le Maroc.

Hier, Mohammed Ihattaren a inscrit son tout premier but en compétition européenne lors du match barrage de l'Europa League contre Apollon Limassol (3-0).

 

 

Force est de constater que pour le moment, les Pays-Bas semblent plier la bataille pour garder Ihattaren avec une Oranje en cours de reconstruction, et qui entend bien revenir au-devant de la scène du football mondial.