Vidéo. Immigration: les propos xénophobes du chef du cabinet de Bouteflika

104
(c)DR

Pour Ahmed Ouyahia, patron du RND et directeur de cabinet de Bouteflika, l’Algérie ne doit pas accepter les migrants, qui sont à l’origine de « plusieurs fléaux » dans le pays.

Ahmed Ouyahia est de retour. En février dernier, ce proche du président algérien Bouteflika, qu’il a déjà servi en tant que premier ministre, et dont il est aujourd’hui le directeur de cabinet, avait accusé publiquement le Maroc d’être derrière les mouvements séparatistes dans son pays. Cette fois-ci, il s’oppose à l’accueil des migrants en Algérie. «Premièrement, ces gens-là sont venus de manière illégale», s’est justifié samedi au micro d’Ennahar TV le patron du Rassemblement national démocratique (RND), avant d’ajouter que « deuxièmement, la loi algérienne n’autorise pas le recours à la main d’œuvre étrangère ».

Le haut politicien algérien accuse, par ailleurs, ces «étrangers en séjour irrégulier» d’être à l’origine de plusieurs fléaux, dont notamment le crime et la drogue. «On ne dit pas aux autorités: jetez ces migrants à la mer ou au-delà des déserts. Mais le séjour en Algérie doit obéir à des règles. On ne laissera pas le peuple algérien souffrir de l’anarchie», a-t-il souligné, avant de trancher: «Et quand on me parle de droits de l’Homme, je dis: nous sommes souverains chez nous».