Suspension aux Pays-Bas des injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans

Les Pays-Bas suspendent les injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans à la suite de quelques cas de caillots sanguins, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires.

« La cause immédiate pour cette décision est la notification de cas de thromboses associées à de faibles numérations plaquettaires après des vaccinations », a précisé le service de santé publique GGD.

Cette décision intervient après cinq nouveaux cas aux Pays-Bas touchant des femmes âgées de 25 à 65 ans, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

« Nous devons faire preuve de prudence, c’est pourquoi il est sage d’appuyer sur le bouton pause par mesure de précaution », a déclaré le ministre de la Santé Hugo de Jonge.

Cette suspension devrait durer jusqu’au 7 avril, date à laquelle l’Agence européenne des médicaments (EMA) devrait donner de nouveaux conseils sur la question, a-t-il ajouté.

L’Allemagne a pris une décision similaire en début de semaine, a précisé le ministère néerlandais de la Santé.

Environ 10.000 vaccinations qui étaient planifiées la semaine prochaine pour des membres des services de santé néerlandais de moins de 60 ans ont été reportées, a indiqué le GGD.

L’EMA a déclaré mercredi estimer que le vaccin AstraZeneca est sûr et que les experts n’ont trouvé aucun facteur de risque spécifique tels que l’âge, le sexe ou les antécédents médicaux.