La nouvelle maladie de Kawasaki, liée au Covid-19, fait son apparition en Algérie

5043
.//PPAGENCY_0304.1309/2005251133/Credit:FG/PPAGENCY/SIPA/2005251135

Un premier cas de Kawasaki, une nouvelle maladie liée au Covid-19 et qui menace les enfants, a été détecté mardi dans la wilaya algérienne de Batna, a annoncé le ministère algérien de la Santé.

Il s’agit d’un enfant de 3 ans, originaire de la localité de Aïn Touta, dans la même wilaya, a précisé la cheffe du service pédiatrie du CHU de Batna, Djamila Brahmi dans une déclaration à la chaîne « Ennahar TV ».

« Des patients atteints de cette maladie ont été enregistrés en Europe et en Asie en avril et mai derniers. Mais c’est la première fois qu’on en fait état en Algérie », a-t-elle rappelé.

Aucun des parents et proches de l’enfant malade n’est contaminé par le Covid-19, a-t-elle ajouté sans donner plus de précisions sur les symptômes que présente le sujet, encore moins sur les risques de cette pathologie et sa prise en charge.

 

Lire aussi: Japon: décès du médecin à l’origine de la découverte de la « maladie de Kawasaki »

 

Cette maladie rare a été signalée le printemps dernier dans plusieurs régions à travers le monde, notamment en France, aux Etats-Unis, en Italie, au Royaume-Uni et en Belgique.

Cette pathologie rare survient chez de très jeunes enfants, après une infection virale (rhume, grippe) en lien avec une hyperactivité inflammatoire. Fatigue intense, plusieurs jours de fièvre supérieure à 38°C, des ganglions, une forte inflammation et une éruption de boutons sont les caractéristiques typiques d’un Kawasaki.

En l’absence de traitement, la maladie peut se compliquer d’anévrismes coronaires (infarctus du myocarde) pouvant être mortels. Les nourrissons et les jeunes enfants en sont les principales victimes.