Italie: arrestation d'une Marocaine membre d'un réseau de trafic de nationalité

5342

Une responsable consulaire italienne et une femme d’affaires marocaine ont été arrêtées dans une affaire de trafique de la nationalité italienne.
L’enquête menée dans cette affaire a révélé qu’un réseau facilite l’octroie de la nationalité italienne à des immigrés dont des Marocains. Une responsable au service des passeports, Sonia Pedoni, a été mise en examen dans l’attente de la fin de l’enquête qui a été suivie de près par les médias italiens, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribiya dans son édition de lundi 6 août.
La femme d’affaires marocaine dans le réseau démantelé avait pour rôle l’intermédiation auprès des immigrés désireux d’obtenir la nationalité italienne contre des milliers d’euros. Selon la presse italienne, la police poursuit son enquête en vue de mettre la main sur d’autres membres du réseau.
Il s’agit de la deuxième affaire de trafic de nationalité italienne après celle révélée en début 2017. Un réseau qui portait le nom de Casablanca s’activait dans des mariages blancs entre des candidats issus de l’immigration et des femmes italiennes moyennant la somme de 10.000 euros.
Le réseau « Casablanca » avait été démantelé suite à une plainte déposée par l’ambassadeur  italien à Rabat auprès des autorités italiennes, selon laquelle un réseau facilitait le mariage blanc entre des Marocains avec des italiennes.