Une cinquantaine de migrants jetés à la mer par leur passeur au large du Yémen

461
Crédits photo : Maxppp

Au moins 29 migrants sont morts et 22 autres portés disparus en mer d’Arabie après avoir été contraints par leur passeur de sauter à la mer au large du Yémen, a rapporté l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

« Tôt ce matin, un passeur, en charge de l’embarcation, a contraint plus de 120 migrants somaliens et éthiopiens à sauter à la mer alors qu’ils se rapprochaient de la côte de la province yéménite de Chabwa, en mer d’Arabie », a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans un communiqué citant des survivants.

D’après ces derniers, le passeur a décidé de jeter les migrants à la mer après avoir vu des garde-côtes, selon l’OIM.

29 cadavres de migrants africains ont été découverts enterrés, sur une plage de la province de Chaboua, sur les rives du golfe d’Aden, par les représentants de l’OIM au Yémen. 22 autres migrants sont toujours portés disparus.

La moyenne d’âge des passagers du bateau était de 16 ans.

Les survivants du drame ont déclaré que le passeur en question est retourné en Somalie afin de poursuivre son activité illégale. De nombreux migrants africains tentent quotidiennement la traversée vers le Yémen afin de rejoindre d’autres pays du Golfe.

Des Éthiopiens et des Somaliens fuyant la pauvreté ou les violences tentent généralement de rejoindre le Yémen pour se rendre ensuite dans des pays du Golfe.

La traversée est particulièrement périlleuse en cette période de l’année marquée par des vents puissants dans l’océan Indien.