Algérie: le Conseil constitutionnel entérine la démission de Bouteflika

171

Le Conseil constitutionnel s’est réuni à Alger pour constater, conformément à la Constitution, la « vacance » de la présidence de la République, après la démission la veille du président algérien Abdelaziz Bouteflika, a annoncé mercredi l’agence de presse officielle APS.

Après examen de la démission de Bouteflika, le Conseil constitutionnel a transmis un acte de « vacance définitive » au Parlement, selon la Constitution. C’est le président du Conseil de la Nation (chambre haute), Abdelkader Bensalah, qui est chargé par la Constitution d’assurer l’intérim pendant trois mois.