Alger: le Salon international de l’automobile proche de l’annulation

4204

Les concessionnaires automobiles sont contraints de ne pas participer au Salon international de l’automobile d’Alger, prévu pour septembre prochain, à cause des retards dans l’attribution des licences d’importation au titre de l’année 2017.

Grande confusion dans l’organisation du Salon international de l’automobile d’Alger, prévu pour septembre prochain. La 20e édition de cet événement risque d’être annulée parce que les concessionnaires automobiles n’ont toujours pas reçus de licences d’importation au titre de l’année 2017.

D’après les responsables de l’Association des constructeurs concessionnaires automobiles (ACC2A), les quotas de licences qui devaient être accordés en avril dernier par le ministère du Commerce n’ont toujours pas été attribués. Cela empêche ainsi les concessionnaires automobiles de participer à cette manifestation et répondre aux commandes exprimées par la clientèle.

Selon la même source, plusieurs facteurs contribuent à cette crise. D’un côté, les stocks au niveau de la majorité des concessionnaires automobiles sont déjà épuisés. Aussi les opérations de l’importation prennent deux mois au minimum pour acheminer les véhicules (dédouanement, contrôle, homologation…). Ceci sans parler des préparatifs et des moyens logistiques gigantesques que mobilise un tel événement. Autant de conditions qui dissuadent les concessionnaires automobiles à prendre part au salon.