W-GDP: Ivanka Trump salue les « réformes audacieuses » du Maroc

418
Ivanka Trump (C), daughter and advisor of US President Donald Trump, chats with a student as she tours ISMALA, a Moroccan institute specialising in aeronautic industries and civil aviation logistics, in the port city of Casablanca on November 8, 2019. (Photo by FADEL SENNA / AFP) (Photo by FADEL SENNA/AFP via Getty Images)

La Conseillère du président américain, Ivanka Trump a salué, mercredi à Washington, les « réformes importantes et audacieuses » entreprises par le Maroc en faveur de l’émancipation économique des femmes.

Dans une allocution à l’occasion de la célébration au département d’Etat du 1er anniversaire de l’Initiative de développement économique des femmes (W-GDP), Mme Trump a relevé que « deux des étapes les plus marquantes de la première année d’existence du W-GDP reviennent aux gouvernements de Côte d’Ivoire et du Maroc qui ont chacun introduit des amendements à des lois pour promouvoir l’émancipation économique et rétablir les droits fonciers et de propriétés des femmes ».

« Nous saluons ces gouvernements pour avoir mené ces réformes importantes et audacieuses », a déclaré la Conseillère du président américain, notant que « les Etats-Unis sont impatients et prêts à travailler avec tout pays qui a la volonté d’agir pour éliminer les obstacles » qui entravent le plein épanouissement économique des femmes.

« Dans 75 pays, il y a au moins une loi qui interdit aux femmes de posséder, gérer ou hériter des biens fonciers. Nous pouvons et nous devons faire face à ces lois discriminatoires », a-t-elle souligné.

Selon le premier rapport annuel du W-GDP, 12 millions de femmes ont bénéficié de cette initiative en 2019, alors que près de deux millions de femmes ont participé à la formation et aux programmes de développement soutenus par le gouvernement américain.

L'image du jour. Au Qatar, Ivanka Trump fait sensation en "selham"

De même, plus de 9.000 entreprises dirigées par des femmes ont reçu quelque 1,6 milliard de dollars de prêts garantis par le gouvernement des États-Unis, et 5 instruments juridiques ont été amendés pour promouvoir l’égalité des sexes et la non-discrimination.

A cet égard, le rapport rappelle que Ivanka Trump et le PDG du Millenium Challenge Corporation (MCC), Sean Cairncross, ont rencontré, en novembre dernier au Maroc, des représentants du gouvernement et des responsables locaux pour discuter de la manière d’aider à renforcer l’autonomisation économique des femmes, notamment en consolidant l’accès aux droits fonciers.

Le Maroc a récemment réformé sa législation afin de réviser la structure et l’administration des terres communales, y compris pour les femmes, précise la même source.

Lire aussi: Rabat: le roi offre un dîner en l'honneur d'Ivanka Trump, présidé par la princesse Lalla Meryem

A l’issue de sa visite dans Royaume, la conseillère de Donald Trump avait salué « les réformes entreprises sous le leadership du roi Mohammed VI au cours des vingt dernières années, en particulier sur la question de la promotion des droits des femmes et de leur autonomisation économique ».

Dans ce cadre, des lois importantes ont adoptées par le parlement pour garantir les droits des femmes sur les terres collectives et leur permettre de bénéficier à part entière des opportunités économiques qui y sont générées.