Vidéos. Au Maroc aussi, un collectif convertit des masques de plongée en respirateurs

Crédits photo: page Facebook Ingénierie vs Covid19

L’idée a germé en Italie, puis été reprise par plusieurs pays dans le monde, notamment la France et l’Espagne. Au Maroc aussi, le collectif « Ingénierie vs Covid19 » a récemment annoncé un partenariat avec le magasin Decathlon pour transformer leurs masques de plongée en respirateurs.

Lancé il y a une dizaine de jours, le collectif « Ingénierie vs Covid19 » regroupe déjà quelques 200 bénévoles. Son but? Réunir ingénieurs, médecins, entrepreneurs, étudiants, tout métier, tout savoir, tout moyen, toute compétence utile au soutien du corps médical dans la lutte contre le covid-19.

« Une seule initiative avec un seul objectif: servir notre pays avec les moyens du bord », explique avec modestie Khalid Ezzemani, confondateur de l’initiative. Ingénieur d’Etat dans l’impression 3D, la rétro-ingénierie et l’accompagnement des projets innovants, cet expert a fait appel à son réseau pour mettre sur les rails une dizaine de projets. Avec son ami Naim Bentalem, professionnel du recrutement et des ressources humaines, ils ont réussi à installer une dizaine d’antennes autonomes sur tout le Maroc.

Parmi les projets phare du collectif, celui de transformer les masques Easybreath de Decathlon en respirateurs, à l’image de l’Italie où a été pensé le détournement ingénieux. La franchise marocaine de la célèbre marque de sport a accepté de collaborer avec le collectif et leur réserver tout le stock de ce produit d’été.

Nouveau partenaire : Decathlon Maroc ! Nous tenons à remercier DECATHLON MAROC d’avoir accepter de travailler avec…

Publiée par Ingénierie VS Covid19 collectif – MAROC sur Lundi 30 mars 2020

Fort de son réseau national d’imprimantes 3D (avec le projet « Covid19-3DPrintingCluster » en partenariat avec l’APEBI), le collectif a d’abord fait des essais sur les différentes composantes à disposer sur le masque Decathlon. « On attend maintenant les essais au niveau des CHU », informe Khalid Ezzemani qui précise être en contact avec l’ingénieur produit chez Decathlon pour discuter de l’adaptation du produit à un masque de respiration.

Masque de respiration Reçu ….. test en cours !! Croisons les doigts !!

Publiée par Ingénierie VS Covid19 collectif – MAROC sur Mercredi 1 avril 2020

« Ces masques ne servent pas à protéger mais à faire respirer les patients hospitalisés. Si on est environ à 600-700 cas positifs aujourd’hui au Maroc, on peut assurer avec ce dispositif le branchage de plusieurs centaines de patients. Après, il faut le brancher aux respirateurs qui doivent aussi être en nombre suffisant », formule le cofondateur.

A ce propos, le collectif travaille également sur la conception d’un système de respiration mécanique et électronique et son prototypage, au niveau de Tanger, Casablanca et Kénitra. « On travaille sur des raccords (dispositifs qui relient le masque à la machine respiratoire, ndlr) par impression 3D. Avec la même machine de respiration, on pourrait faire respirer deux, trois, quatre, voire plus de patients. Aux USA, on a réussi à faire respirer sept personnes avec la même machine », poursuit Khalid Ezzemani.

Et d’ajouter: « On est encore en train d’évaluer les puissances de nos machines de respiration au Maroc pour imprimer en 3D les raccords qui vont nous permettre de ventiler plusieurs patients avec la même machine ».

« Au service de notre pays et de notre continent »

« On met à disposition des ministères notre réseau, nos ressources et nos compétences pour la lutte contre l’épidémie du covid-19. On se porte volontaire vis-à-vis de l’Etat pour imprimer les pièces d’urgence et de première nécessité », s’engage Khalid Ezzemani, au nom du collectif qui valorise l’esprit d’équipe, l’action pragmatique et le financement participatif.

« Ingénierie vs Covid19 » a d’ailleurs récemment montré son efficacité dans la création de visières en plastique destinées au personnel soignant pour les protéger des postillons. Chaque antenne a fait valider ses visière au niveau de l’hôpital de région. « Aujourd’hui, on en produit 1.000 par jour mais on tend vers 10.000/jour distribuées gratuitement au personnel soignant dans tout le Maroc », présage notre interlocuteur.

D’autres antennes du collectif se développent actuellement à échelle continentale: au Sénégal, Cameroun, Burkina Faso, Madagascar… « Nous sommes Marocains, nous servons notre pays en priorité mais aussi notre continent. Nous voulons partager nos savoirs et compétences avec les autres pays d’Afrique, et ne pas faire preuve d’égoïsme comme ce qui peut être observé aujourd’hui au niveau de l’Union européenne », argumente Khalid Ezzemani.

Premier prototype de notre antenne sénégalaise !

Publiée par Ingénierie VS Covid19 collectif – MAROC sur Mardi 31 mars 2020

« Si on valide le procédé des masques Decathlon ici, il ne reste plus qu’à voir avec les Decathlon des autres pays pour faire la même chose et aller directement vers la production de ces pièces d’adaptation par impression 3D via le 3D Printing Cluster », poursuit l’ingénieur.

Les projets lancés par le collectif tournent tous autour de l’impression 3D: masques Decathlon, raccords, visières mais aussi système de respiration mécanique et électronique, cabine de désinfection, Plexibox. « On a pu réunir des profils de tous horizons et créer une pluridisciplinarité, c’est ce qui fait notre force actuellement. On est preneur de toutes les initiatives, toute personne peut nous envoyer son projet », souligne Ezzemani.

Par ailleurs, le collectif, qui comprend de nombreux étudiants, a conclu des partenariats avec les universités suivantes: Abdelmalek Essaadi de Tanger, Mohammed VI Polytechnique, Hassan II de Casablanca et l’Agence universitaire de la Francophonie.