H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les autorités algériennes ont annoncé hier le démantèlement d’une cellule terroriste « affiliée» au Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK). La cellule s’apprêtait à mener des attentats terroristes avec la complicité de «l’entité sioniste et un Etat d’Afrique du Nord», un scénario relaté dans un reportage aux fausses allures d’un épisode des Experts, diffusé sur la télévision algérienne.

    Le reportage n’a rien d’une parodie et sa diffusion ce mercredi 13 octobre a même été précédée par un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Cette dernière annonçait avoir interpelé 17 suspects qui «s’apprêtaient à commettre des actions armées afin de porter atteinte à la sécurité et l’unité nationales, avec la complicité de parties intérieures aux idées séparatistes ».

    Avant d’exposer sa théorie farfelue, la DGSN algérienne dit détenir «des preuves numériques», des messages étranges d’une «esthéticienne» notamment, dévoilées à l’écran. Mais ce n’est pas tout, les présumés terroristes apparaissent eux aussi à visage découvert et dévoilent leur «projet terroriste» qu’il comptaient mener avec la complicité de “parties étrangères”.

    Outre le MAK, la cellule était en contact «permanent sur internet avec ces parties étrangères s’activant sous le couvert d’associations caritatives ou de la société civile basées dans l’entité sioniste et un État d’Afrique du Nord», indique la DGSN, «faisant allusion au Maroc», indique le média local TSA.

     

    Lire aussi: Vidéo. Tebboune s’oppose à toute médiation avec le Maroc

     

    Un «complot» reprenant les propos tenus par le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, devant les médias de son pays le dimanche 10 octobre. «Le Maroc est partie prenante des agissements du MAK», avait-il déclaré, notant que l’Algérie demande toujours l’extradition du chef de file, Ferhat Mehenni, exilé en France. «L’Algérie détient des preuves quant à la collecte de fonds (menée par le MAK) pour l’achat d’armes», avait-il alors indiqué.

    Dans cette même sortie médiatique, Tebboune a aussi évoqué «la collaboration militaire entre le Maroc et Israël», allant jusqu’à déclarer que «celui qui agresse l’Algérie va le regretter».

    Share.

    Comments are closed.