H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le président algérien s’est dit opposé à toute médiation entre le Maroc et son pays. Il a aussi laissé planer le doute sur la reconduction d’un contrat d’utilisation d’un gazoduc passant par le royaume, qui doit expirer le 31 octobre. 

    Le président algérien Abdelmajid Tebboune a exprimé dimanche son refus de toute médiation entre son pays et Rabat. Interrogé sur les «dernières tensions avec le Maroc», il a indiqué, dans une interview retransmise à la télévision algérienne, que «celui qui nous cherche, nous trouve».

    « Nous ne cherchons personne, nous connaissons la valeur des guerres. Je veux parler des millions de martyrs. Nous sommes un peuple résistant », s’est-il justifié ensuite, ajoutant que « c’est pour ça qu’on n’aime pas la guerre ».

    «Le bourreau et la victime ne peuvent être mis sur un pied d’égalité. Nous avons réagi à une agression, constante depuis notre indépendance en 1962, et dont nous ne sommes pas à l’origine», a-t-il aussi déclaré, dans des propos repris par l’agence de presse turque Anadolu.

    Dans cet entretien, le président algérien a aussi répondu à une question sur le contrat du gazoduc desservant l’Espagne via le territoire marocain. «Le contrat qui nous lie court jusqu’au 31 octobre. D’ici là, on verra», a indiqué Tebboune à un journaliste qui lui demandait s’il « n’y aura(it) plus de gaz algérien au Maroc», après l’expiration du contrat du gazoduc GME desservant l’Espagne via le territoire marocain.

    « L’Espagne ne sera plus approvisionnée en gaz via le GME. Nous n’avons plus besoin de ce gazoduc», a précisé M. Tebboune, cité par l’AFP.

    Lire aussi: Crise franco-algérienne: Tebboune exige le « respect total »

    Selon le président algérien, toutes les livraisons de gaz algérien à l’Espagne se feront désormais via le gazoduc sous-marin Medgaz, qui opère déjà au maximum de sa capacité de 8 milliards de m3 par an, soit la moitié des exportations algériennes annuelles vers ce pays et le Portugal.

    « Nous nous sommes entendus avec l’Espagne pour que s’il y a un quelconque dysfonctionnement, tous nos bateaux vont se diriger vers l’Espagne pour lui livrer du gaz naturel liquéfié », a assuré le président Tebboune.

    Depuis 1996, l’Algérie expédie vers l’Espagne et le Portugal environ 10 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an via le GME (Gaz Maghreb Europe) mais ce contrat est menacé par l’escalade des tensions entre l’Algérie et le Maroc.

    Lire aussi: Crise franco-algérienne: Macron plaide « l’apaisement » et dit avoir « confiance » en Tebboune

    En contrepartie du transit du gazoduc sur son territoire, Rabat reçoit annuellement près d’un milliard de m3 de gaz naturel, ce qui représente 97% de ses besoins. La moitié sont des droits de passage payés en nature, l’autre du gaz acheté à un prix avantageux, selon les experts du secteur.

    Alger affiche depuis fin août son intention de fermer le robinet le 31 octobre, ce qui, selon les experts, pourrait compromettre la fourniture de gaz à l’Espagne à l’approche de l’hiver, dans un contexte de forte hausse des prix dans toute l’Europe. L’Algérie est le premier fournisseur de gaz naturel de l’Espagne.

    Fin août, l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, invoquant des « actions hostiles » du royaume, une décision « complètement injustifiée », selon Rabat.

     

    Share.

    Comments are closed.