Vidéo insultante sur le Maroc: les humoristes convoqués par la police judiciaire

8925
Brahim Bouhlel a présenté ses excuses sur son compte Instagram hier soir. Capture d'écran

A la suite de la polémique suscitée par une vidéo choquante et insultante envers le Maroc, ses auteurs, deux humoristes franco-algériens et un influenceur marocain, ont été convoqués ce lundi matin par la police judiciaire marocaine.

Du nouveau dans l’affaire des trois humoristes influenceurs en voyage au Maroc et ayant tenu des propos dégradants envers les Marocains, dans une vidéo diffusée ce weekend sur les réseaux sociaux. Les deux acteurs franco-algériens Brahim Bouhlel, Hedi Bouchenafa et l’influenceur marocain Zbarbooking ont été convoqués ce lundi matin par la police judiciaire à Marrakech, nous confirme Me Mourad Elajouti, président du Club des avocats au Maroc (CAM) qui a décidé de porter plainte devant le Procureur du Roi pour diffamation et injures publiques.

En effet, « le procureur du Roi de Marrakech a donné ses instructions pour ouvrir une information judiciaire à l’encontre de ces humoristes/influenceurs », explique-t-il. Le CAM « compte également demander aux autorités publiques de prendre les mesures administratives afin que ces personnes fassent l’objet d’une mesure d’interdiction d’entrer sur le territoire marocain pour atteinte à l’ordre public », lit-on dans cette série de tweets du président du CAM.

Selon Me Elajouti, les prévenus peuvent être poursuivis pour incitation à la haine, enregistrement et publication d’une vidéo sans consentement de la personne concernée, et/ou diffamation ou injures dirigées contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Ces délits incluent des sanctions pouvant aller jusqu’à plusieurs mois d’emprisonnement et des amendes comprises entre 2.000 et 50.000 DH.

 

Lire aussi : Vidéo. A Marrakech, des acteurs franco-algériens s’en prennent aux Marocaines et à leurs enfants

 

Les protagonistes de cette polémique ont présenté leurs excuses sur les réseaux sociaux. Dans un publication sur son compte Instagram, Brahim Bouhlel, acteur de la série « Validé » sur Canal+, a déclaré: « Ma volonté n’était autre que de me moquer des gens qui véhiculent ces clichés. Je jouais un personnage. J’ai essayé d’être drôle mais je reconnais que je me suis totalement planté, j’aime profondément ce pays et ses habitants. Ce soir, je suis complètement effondré en prenant conscience du mal que j’ai fait. Je comprends à quel point mes propos sont graves et c’est pourquoi je vous demande sincèrement pardon ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bouhlel Brahim (@brvhym)

De son côté, l’acteur Hedi Bouchenafa a aussi présenté des excuses dans une vidéo, et serait déjà rentré en France. « On a fait une blague. Je suis vraiment désolé si je vous ai manqué de respect. Je ne fais pas partie de ces gens qui font des trucs chelous (sic). Je m’excuse auprès de ceux que j’ai pu blesser », a-t-il déclaré.