Vidéo. Casablanca: voici «Hallouf», le mouton espagnol qui vaut 18.000 dirhams

Les marchés de moutons qui voient le jour à travers le royaume à l’approche d’Aid Al Adha réservent souvent des surprises. L’une des plus belles de cette année est «Hallouf», que l’on a découvert à Hay Hassani.

Au Maroc et ailleurs, les musulmans célèbrent l’Aïd Al Adha le vendredi 1er septembre. Et comme chaque année, des «marchés de moutons» voient le jour à l’approche de cette fête, grouillant de monde du matin au soir. Chacun vient y chercher le mouton qui sera sacrifié le jour de l’Aïd. Ces lieux réservent souvent des surprises. L’une des plus étonnantes de cette année est «Hallouf», que l’on a découvert au marché de mouton de Hay Hassani, à Casablanca.

Ce mouton de la race Mérinos, originaire de l’Espagne, a été surnommé ainsi par certains clients à cause de sa ressemblance avec… le sanglier. D’autres clients, qui découvrent cette race sans doute pour la première fois de leur vie, l’appellent même «Doub» (l’ours). Il faut dire que la bête pèse… 156 kilogrammes. Et elle attire les curieux, qui n’hésitent pas à passer la main dans son pelage, peut-être pour se rassurer que cet étrange animal (Hallouf n’a ni cornes ni queue) est bel et bien un mouton…

Abdelilah El Idrissi a fait venir «Hallouf» de la France en 2015 pour la modique somme de 18.000 dirhams! Les papiers du mouton sont encore là et une puce GPS à son oreille permet de le retrouver rapidement en cas de perte ou de vol. L’éleveur nous a expliqué qu’il a d’abord utilisé Hallouf pour l’accoupler avec des femelles des races ovines locales. «Ces croisements ont donné de grands moutons bien en chair», s’est-il félicité, ajoutant qu’il a vendu les rejetons de «Hallouf» à des boucheries. Enfin, après plusieurs mois de «valeureux services», le mérinos espagnol a été gavé depuis le début de l’année courante afin d’être vendu.