Vaccin anti-Covid: des experts marocains de la diaspora saisissent Ait Taleb

5062

Un groupe d’experts marocains interrogent le ministre de la Santé sur la prochaine campagne de vaccination au Maroc. Selon eux, des doutes persistent et devraient être éclaircis, plus particulièrement sur le vaccin chinois développé par Sinopharm.

Dans un communiqué adressé le 26 novembre à Khalid Ait Taleb, un groupe d’experts internationaux d’origine marocaine saisissent et interrogent le ministre sur la future campagne de vaccination qui se déroulera au royaume.

Félicitant le ministre pour «son excellente gestion de la crise sanitaire», le groupe d’experts dans les domaines du développement de vaccins, immunologie, épidémiologie, virologie entre autres, s’interrogent toutefois sur les données «scientifiques légitimes concernant le vaccin» chinois développé par Sinopharm.

«Notre attention a été retenue par une série d’interrogations scientifiques légitimes concernant ce vaccin, les démonstrations de son innocuité et efficacité et son adéquation par rapport aux souches circulantes au Maroc actuellement», écrivent les chercheurs dans leur courrier, dont H24 Info détient copie.

 

Lire aussi: Vaccin anti-Covid: QR code et passeport immunologique obligatoires pour voyager ?

 

La lettre souligne également que «bien que le virus soit resté relativement stable au niveau génétique, des mutations plus ou moins importantes ont été détectées y compris dans la région codante pour la protéine de surface, S, cible principale des anticorps neutralisants».

Et d’ajouter qu’«il serait important de s’assurer que la souche vaccinale utilisée dans le vaccin Sinopharm (prélevé en Chine très tôt après la déclaration de l’épidémie) soit protectrice contre les souches circulantes au Maroc».

De plus, les chercheurs affirment que «l’essai clinique au Maroc a englobé environ 600 volontaires ce qui semble statistiquement insuffisant pour permettre de calculer l’efficacité en terme de protection contre la maladie».

Dans ce sens et «afin de renforcer la confiance des citoyens dans le vaccin», « il est important que Sinopharm communique de manière officielle sur les résultats de la phase III, à l’instar des autres laboratoires pharmaceutiques». Aussi, les experts demandent que le plan pharmacovigilance mis en place au Maroc et qui permet de détecter les effets secondaires à long terme soit détaillé.