H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les walis et les gouverneurs ont entamé la mise en application d’un plan d’urgence pour lutter contre la rareté de l’eau et limiter les répercussions de la sécheresse. Une cellule de crise qui sera coordonnée par les services du département de l’Intérieur a été créée dans ce sillage.

     

    Plus d’usage d’eau potable dans le remplissage des piscines et dans les hammams, ou encore dans le nettoyage des boulevards et des rues et l’arrosage des espaces verts. Des mesures rigoureuses pour lutter contre la sécheresse et limiter ses répercussions sont en train d’être déployées par le ministère de l’Intérieur.

    Les walis et les gouverneurs ont signé des arrêtés préfectoraux avec des directives rigoureuses de réalisation des économies d’eau.

    Lesdits arrêtés interdisent les pratiques dispendieuses en matière d’usage des ressources en eau en particulier dans les zones sud du royaume fortement impactées par la succession des années de sécheresse.

    La mise en place du plan d’urgence commencera par des campagnes de sensibilisation à grande échelle quant à l’importance des économies d’eau, rapporte Assabah dans son édition du lundi 02 mars.

     

    Lire aussi: Conséquence de la sécheresse, des milliers d’éleveurs menacés de faillite

     

    Ces campagnes visent également à généraliser et banaliser les meilleurs procédés de gestion des ressources en eau potable et préparer l’opinion publique pour accepter les mesures préventives pour faire face à la rareté des ressources en eau.

    Parmi ces mesures, on trouve l’interdiction de laver les voitures et des camions hors des stations de services professionnelles et autorisées, l’interdiction de remplir les piscines avec de l’eau potable et l’interdiction des douchettes dans les chantiers, les plages et les routes.

    Des commissions techniques présidées par les walis devraient être créées afin d’assurer le suivi et le contrôle de la mise en application desdites mesures

    A noter par ailleurs que l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) a mis un plan urgent de sauvetage contre la pénurie d’eau qui coûtera 20 milliards de dirhams.

    Share.

    Comments are closed.