Sahara: les États-Unis “consultent en privé les parties pour parvenir à un règlement durable”

1613
DR.

La position américaine sur le Sahara n’a subi aucun changement, a déclaré le porte-parole du Département d’État américain, Ned Price, contestant toutefois une «continuité dans l’approche», telle qu’envisagée par l’administration Trump.

L’administration Biden «consulte en privé les parties sur la meilleure façon de mettre fin à la violence et de parvenir à un règlement durable», autour de la question du Sahara, a affirmé le porte-parole du Département d’Etat américain, Ned Price, lors d’un point presse tenu ce jeudi 10 juin.

Le porte-parole a contesté dans ce sens «la qualification selon laquelle il y ait une continuité dans l’approche de la dernière administration», de Donald Trump, sous laquelle la reconnaissance américaine sur la marocanité du Sahara a été pactée.

«Je n’ai rien à annoncer pour le moment, mais je pense que si vous regardez le Sahara occidental dans le cadre d’une approche plus large de la région par l’administration précédente dans le contexte des accords d’Abraham, c’est là que l’on constate une certaine discontinuité entre l’approche que nous avons suivie et adoptée par rapport à ce qu’a fait l’administration précédente», a précisé Ned Price.

 

Lire aussi: L’exercice combiné « African Lion 2021 » se poursuit à Mehbes dans de parfaites conditions

 

L’ancien de la CIA a précisé toutefois que la question est «discutée directement avec (nos) homologues au Maroc, en Espagne et ailleurs dans la région». D’ailleurs, le président américain Joe Biden devrait se réunir avec le chef du gouvernement Pedro Sanchez, en marge du sommet de l’OTAN, le lundi 14 juin à Bruxelles, affirment les médias ibériques.

Au Maroc et depuis le 7 juin a lieu la 17e édition de l’exercice combiné maroco-américain «African Lion». Les exercices se déroulent entre autres dans le sous-secteur de Mehbes (province d’Assa-Zag) dans le Sahara.

Pour rappel, le 18 mai dernier, les États-Unis ont publié le texte de la déclaration tripartite signée le 22 décembre entre le Maroc, l’Amérique et Israël. Une forme de reconnaissance du gouvernement Biden de l’accord conclu entre son prédécesseur et le roi Mohammed VI.

 

Lire aussi: Sahara marocain: la déclaration tripartite publiée officiellement par le gouvernement Biden

 

La déclaration a été publiée par dans le site Web du Département d’État (équivalent américain du ministère des Affaires étrangères). Une publication qui confirme donc que la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur l’ensemble du territoire du Sahara est bien une décision émise par la plus haute autorité constitutionnelle du pays, et que l’administration actuelle s’engage à respecter.